RTBFPasser au contenu

C'est vous qui le dites

Projet de loi pour étendre l’utilité des caméras aux bords des routes : selon Philippe, "si on n’a rien à se reprocher, on n’est pas contre les caméras"

Projet de loi pour étendre l’utilité des caméras aux bords des routes : selon Philippe, "si on n’a rien à se reprocher, on n’est pas contre les caméras"

Le déploiement des caméras sur les routes rappelle la surveillance des pays de l’Est à un député cdH, ça commence à lui faire peur, c’est ce qui a été dit hier en Commission mobilité à la Chambre. Au cœur des discussions, il y avait un projet de loi du CD&V et de Vooruit visant à étendre l’utilité des caméras placées sur les bords des routes pour notamment verbaliser l’usage du GSM au volant, comme l’explique L’Avenir ce matin.

Être filmé sur la route, ça vous gêne ? C’est la question que l’on vous posait ce matin dans "C’est vous qui le dites".

Voici quelques moments forts de l’émission…

 

GETTY IMAGES

"Les caméras sont utilisées à mauvais escient"

Philippe, un auditeur originaire de Braine-le-Château, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Ça ne me dérange absolument pas, je fais 150 000 km par an, je pense que chaque voiture devrait être équipée d’un kit main libre. Les caméras sont utilisées à mauvais escient."

C’est toujours pour mettre une amende si vous êtes au téléphone ou en excès de vitesse mais ce n’est jamais pour les voitures qui ne sont pas assurées ou en défaut de contrôle technique

"Tout ça est aussi un danger, si vous avez un accident avec quelqu’un qui n’est pas en ordre ou qui est insolvable, vous perdez tout ! Les caméras ne m'inquiètent pas, lorsqu’on va dans un supermarché, il y en a, dans un ascenseur aussi, je ne vois pas le problème. Si on n’a rien à se reprocher, on n’est pas contre les caméras."

GETTY IMAGES

"Chacun doit se discipliner"

Du côté de Bruxelles, Jérôme a un avis contraire : "Je pense qu’on est épié de toute part, je trouve qu’il y a des caméras suffisamment partout. Chacun doit se discipliner et ne pas utiliser son téléphone au volant. Maintenant, quand les gens voient des caméras, certains freinent très fort sans aucune raison, pour moi c’est ça le vrai danger !"

GETTY IMAGES

"À partir du moment où on respecte la loi, on n’a rien à se reprocher"

Depuis Liège, Stéphane conclut le débat : "Ça permettrait aux routiers de bien respecter le code de la route. Quand on voit le comportement inadapté des routiers et des autres automobilistes, il faut verbaliser. Quand vous prenez votre téléphone en main, c’est mettre les autres et soi-même en danger, votre attention est perturbée. On est dans un état de droit et à partir du moment où on respecte la loi, on n’a rien à se reprocher."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l’émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Articles recommandés pour vous