Monde Europe

Procès des attentats de Paris : aucun accusé ne fait appel, Salah Abdeslam "se résigne à sa condamnation"

© PALIX

12 juil. 2022 à 06:33 - mise à jour 12 juil. 2022 à 10:09Temps de lecture2 min
Par AFP, édité par Estelle De Houck et Melanie Joris

Salah Abdeslam, condamné à la réclusion criminelle à perpétuité incompressible pour son rôle dans les attentats du 13 novembre 2015, n’a pas fait appel de sa condamnation, a annoncé mardi à l’AFP le procureur général de Paris, Rémy Heitz.

"Aucun des vingt accusés n’a interjeté appel", a déclaré Rémy Heitz. La décision de la cour d’assises spéciale de Paris "a donc acquis aujourd’hui un caractère définitif et il n’y aura donc pas de procès en appel".

Le délai d’appel, de dix jours, expirait lundi à minuit.

Le 29 juin, et au terme de près de dix mois d’un procès "historique", Salah Abdeslam était devenu le cinquième homme en France condamné à la perpétuité incompressible, la plus haute sanction du Code pénal qui rend infime toute possibilité de remise en liberté.

Ses 19 coaccusés – six dont cinq présumés morts étaient jugés en leur absence – ont eux été condamnés à des peines allant de deux ans d’emprisonnement à la perpétuité.

Quelques minutes après le verdict, certains avocats d’accusés avaient annoncé qu’ils réfléchissaient sérieusement à faire appel. L’étiquette terroriste liée à l’infraction "association de malfaiteur terroriste" leur restait en travers de la gorge. Mais hier soir, les avocats d’Abdellah Chouaa, de Hamza Attou et d’Ali Oulkadi ont annoncé qu’ils ne feraient finalement pas appel. D’abord parce que : "les sept années à attendre, sept années en suspens, à s’interroger sur leur sort et celui de leurs familles ont eu raison d’eux".

Ensuite, les avocats des accusés écrivent que la charge émotionnelle est difficile à supporter. Ils terminent sur une note aigre-douce : "Ces peines n’avaient qu’un seul dessein : les dissuader d’interjeter appel tout en les déclarant coupables. C’est chose faite. Et c’est l’échec de ce procès".

Il s'y résigne

Les avocats de Salah Abdeslam ont publié une brève déclaration ce matin : "Pour des raisons qui lui sont propres, Monsieur Salah Abdeslam a renoncé à interjeter appel de sa condamnation du 29 juin 2022. Cela ne signifie pas qu'il adhère au verdict et à la peine de perpétuité incompressible qui en résulte, mais qu'il s'y résigne". Me Olivia Ronen et Me Martin Vettes ajoutent : "Ses avocats sont liés par son choix. Si une telle peine est inacceptable, nous respectons la décision de celui que nous assistons"

Les avocats de Salah Abdeslam concluent par cette phrase : "Il n'y a pas d'honneur à condamner un vaincu au désespoir"

Le livre du procès des attentats du 13 novembre est donc terminé. Reste à voir quelle sera l'attitude de Salah Abdeslam au procès des attentats de Bruxelles qui commence officiellement le 10 octobre prochain. Après avoir écopé de la plus lourde peine prévue par le Code pénal français, sera-t-il aussi coopérant alors qu’il sait qu’il terminera sa vie en prison ?

Sur le même sujet :

Sur le même sujet

Procès des attentats de Bruxelles : Salah Abdeslam détenu à la prison d'Ittre

Belgique

Procès des attentats de Paris : Abdeslam passera sa vie en prison, la plus lourde peine prévue par le code pénal français

Monde

Articles recommandés pour vous