Belgique

Procès des attentats de Bruxelles : Salah Abdeslam détenu à la prison d'Ittre

L'arrivée de Salah Abdeslam à la prison d'Ittre (13/07/2022)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

13 juil. 2022 à 07:06Temps de lecture3 min
Par S. Lepage et M. Allo avec AFP

L'unique survivant du commando terroriste du 13 novembre est arrivé à la prison d'Ittre. Depuis la fermeture du quartier de haute sécurité de Bruges en 2019 et en attente de la fin des travaux de la prison de Haren, il restait deux possibilités pour détenir Salah Abdeslam : les cellules D-radex de la prison d'Ittre ou de Hasselt. C'est donc dans l'établissement pénitentiaire wallon que l'homme de 32 ans est emmené aujourd'hui.

"Ils ont tout préparé là-bas" précise une de nos sources.

Présente devant l'établissement pénitentiaire d'Ittre, notre équipe a été témoin de l'arrivée d'un cortège hautement sécurisé vers 11h30. Trois véhicules et un hélicoptère constituaient la partie visible d'un large dispositif mis en place pour escorter le détenu. Un tel dispositif laisse penser qu'il s'agissait bien Salah Abdeslam mais les policiers présents ne l'ont pas confirmé à notre équipe.

Salah Abdeslam lors du procès des attentats du 13 novembre à Paris.
Salah Abdeslam lors du procès des attentats du 13 novembre à Paris. Palix

Extrait par le GIGN

Salah Abdeslam a été extrait de la prison de Fleury-Mérogis (Essonne) où ses conditions de détention ont souvent été critiquées, a-t-on appris tôt ce matin par l'AFP. 

Il a été extrait de la maison d'arrêt mercredi matin entre 08H00 et 08H30 par des membres du Groupement d'intervention de la gendarmerie (GIGN), puis conduit vers un aéroport d'où un avion décollera pour la Belgique, ont précisé ces sources.

Le 29 juin, au terme de près de dix mois d'un procès "historique", Salah Abdeslam a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité incompressible par la cour d'assises spéciale de Paris pour son rôle dans les attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis.

N'ayant pas fait appel de son jugement, il est aujourd'hui transféré en Belgique afin de préparer au mieux le second marathon judiciaire qui l'attend. Le 10 octobre prochain, s'ouvrira le procès des attentats qui ont fait 32 morts à Bruxelles le 22 mars 2016 - organisés par la même cellule jihadiste du groupe Etat islamique que les attentats du 13-Novembre. Ces débats pourraient durer jusqu'à l'été 2023.

Le parquet fédéral confirme que Mohamed Abrini, l'homme au chapeau, a également été transféré. Il précise aussi que 3 autres condamnés du procès des attentats de Paris - futurs prévenus du procès bruxellois - le suédois Osama Krayem, le tunisien Sofien Ayari et le belgo-marocain Ali El Hadda Asufi seront également remis à la Belgique. Sans préciser dans quelle prison ni la date de transfert pour des raisons de sécurité. 

"C'est normal qu'ils soient transférés parce qu'on doit préparer Bruxelles" nous a confié ce matin l'avocat d'un de ces prévenus.

Les prévenus assis dans le box lors du procès des attentats du 13 novembre 2015 à Paris.
Les prévenus assis dans le box lors du procès des attentats du 13 novembre 2015 à Paris. Palix

La cour parisienne a reconnu le Français de 32 ans, le seul membre encore en vie des commandos djihadistes qui ont fait 130 morts et des centaines de blessés à Paris et Saint-Denis, coupable d'être le "coauteur" d'une "scène unique de crime": le Stade de France, les terrasses parisiennes mitraillées et le Bataclan.

Ses 19 co-accusés (six d'entre eux, dont cinq présumés morts, étaient jugés en leur absence) ont été condamnés à des peines allant de deux ans d'emprisonnement à la perpétuité incompressible. Aucun d'entre eux n'a fait appel non plus.

Salah Abdeslam avait été arrêté en Belgique le 18 mars 2016, après plusieurs mois de cavale. Il a été définitivement remis à la France en vertu d'un mandat d'arrêt européen un mois plus tard. Il reviendra effectuer sa peine en France, après le procès belge.

Une fois toutes ses condamnation définitives, il lui sera juridiquement possible de demander à effectuer sa peine en Belgique, où il a grandi et où toute sa famille réside.

Salah Abdeslam avait déjà été condamné en Belgique lors du procès de la rue du Dries. Le tribunal correctionnel de Bruxelles lui avait attribué - ainsi qu'à Sofien Ayari - une peine de 20 de réclusion pour tentative d'assassinat à caractère terroriste et possession illégale d'armes à feu. Les deux hommes avaient tiré sur des policiers le 15 mars 2016 rue du Dries à Forest, animés d'une intention terroriste.

Salah Abdeslam lors du procès des attentats du 13 novembre à Paris.
Salah Abdeslam lors du procès des attentats du 13 novembre à Paris. Palix

Sur le même thème

Sur le même sujet

Violences, menaces de mort… Un préavis de grève a été déposé à la prison d’Hasselt

Regions

Procès des attentats de Paris : aucun accusé ne fait appel, Salah Abdeslam "se résigne à sa condamnation"

Monde Europe

Articles recommandés pour vous