RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Procès climat : La Belgique viole les droits humains selon le tribunal de première instance de Bruxelles

Procès climat : La Belgique viole les droits humains selon le tribunal de première instance de Bruxelles. Photo d’illustration
17 juin 2021 à 13:55 - mise à jour 18 juin 2021 à 19:03Temps de lecture1 min
Par Belga

Le tribunal francophone de première instance de Bruxelles estime que la politique climatique belge viole les droits humains et donne raison à l’asbl Affaire Climat dans l’affaire qui l’oppose à l’État fédéral et aux trois Régions du pays, a indiqué l’ASBL jeudi sur Twitter.


►►► À lire : Accord européen sur le climat, un engagement à degrés variables ?


 

L’asbl Affaire Climat, soutenue par quelque 62.000 citoyens, a saisi la justice en 2015 pour obliger l’État fédéral et les trois Régions du pays à respecter leurs promesses de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

 

Explications en plateau, ce vendredi 18 juin :

"Un jugement historique"

Pour le président de l’asbl Affaire Climat (KlimatZaak), Serge de Gheldere, le jugement est historique à trois égards : "Non seulement la plainte de l’asbl Affaire Climat, mais aussi celle des 58.000 co-plaignants ont été déclarées recevable. […] Nous faisons l’histoire au niveau mondial : pour la première fois, on reconnaît que nous sommes en danger direct, personnel et réel". Le président de l’association précise par ailleurs que "L’arrêt indique également que l’État fédéral et les trois régions sont conjointement et individuellement responsables, malgré la structure complexe de l’État belge".

Pour l’asbl Affaire Climat encore : "L’arrêt, et c’est ce qui est le plus significatif, note que nos gouvernements violent les articles 2 et 8 de la Convention européenne des droits de l’homme avec la politique climatique actuelle de qualité inférieure. Ces articles traitent du " droit à la vie " et du " droit au respect de la vie privée et familiale ". Ce faisant, dit le juge, c’est un droit de l’homme d’être protégé contre un réchauffement climatique dangereux, et les États ont l’obligation de protéger ce droit de l’homme. C’est le droit de l’homme le plus fondamental, à savoir le droit à la vie."

 

reportage de notre 19h30 de ce vendredi

Reportage JT du 16 mars :

Action Climat : 60 000 citoyens contre l État belge

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Procès climat : les plaidoiries en appel fixées à l'automne 2023

Justice

Zakia Khattabi (Ecolo) : "Aujourd’hui, on est dans un autre monde en matière de climat"