RTBFPasser au contenu
Rechercher

Jupiler Pro League

Pro League : durant les playoffs, 84,8% de décisions correctes des arbitres dans les moments clés

13 juil. 2022 à 13:03Temps de lecture1 min
Par Belga (édité par Alice Devilez)

Durant les playoffs du dernier championnat de Belgique de football, les arbitres ont pris 84,8% de décisions correctes dans les moments clés. C’est ce que Bertrand Layec, directeur technique du département de l’arbitrage professionnel (PRD) de l’Union belge a révélé mercredi, durant une rencontre avec la presse au siège de l’Union belge.

Selon les chiffres du PRD, les arbitres ont dû prendre 99 décisions durant les moments clés (penalties, cartes jaunes et rouges, coups francs) des playoffs. Pour 84 d’entre elles, soit 84,8%, la décision sur le terrain, donc avant intervention du VAR, a été correcte. Si l’on prend l’ensemble des décisions techniques, le jugement des arbitres était le bon dans 2.839 cas sur 2.903 coups de sifflet, soit 97,8% de décisions correctes.

"Les playoffs, à notre niveau, ont répondu à nos attentes", a expliqué Layec. "Nous avons enregistré trois erreurs majeures, deux à Seraing/RWDM dans le 2e match des playoffs de promotion/relégation, et une erreur à Anderlecht/Bruges (pour une poussée de Magallan sur De Ketelaere, ndlr) où le VAR n’a pas pris l’opportunité de changer la décision de l’arbitre. A part ces trois erreurs, on peut considérer que l’ensemble des 26 matchs des playoffs s’est bien déroulé. On a eu deux chocs entre l’Union et Bruges avec deux arbitrages qui ont répondu à nos attentes."

Le PRD "peut considérer que les chiffres sont satisfaisants", mais "on peut encore les améliorer", souligne Bertrand Layec. "On va partir de ces playoffs et on va essayer de continuer à améliorer les performances et l’uniformité des décisions."

Cette année encore, le PRD compte expliquer certaines décisions des arbitres sur le site de l’Union belge après la fin de la journée de championnat. Mais "il ne faut pas s’attendre à des communications des arbitres tout de suite après le match", a précisé Stephanie Forde, directrice opérationnelle du PRD. "Nous voulons donner la chance à nos arbitres de garder leurs émotions sous contrôle."

Articles recommandés pour vous