RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Prix de l'énergie : le président du PTB Raoul Hedebouw pointe les "profiteurs de guerre"

L'invité de Matin Première: Raoul Hedebouw

Quel pouvoir d'achat pour les Belges ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

16 mars 2022 à 08:24 - mise à jour 16 mars 2022 à 08:26Temps de lecture2 min
Par Africa Gordillo, sur base de l'interview de Thomas Gadisseux

Baisse de la TVA à 6% sur le gaz d’avril à septembre, chèque mazout de 200 euros, réduction des accises sur le diesel et l’essence : les mesures annoncées lundi soir par le gouvernement fédéral pour faire face à la flambée des prix de l’énergie suscitent de nombreuses réactions, parmi lesquelles celle du PTB.

Le président de la formation politique dans l’opposition, Raoul Hedebouw, juge les mesures insuffisantes. S’il faut prendre des mesures d’urgence, avance-t-il, il faut aussi "remettre en cause l’économie de marché pour le secteur énergétique" qualifié de "profiteur de guerre".

"L’erreur" de la Vivaldi

L’invasion russe en Ukraine a accentué la flambée des prix de l’énergie et cette crise énergétique risque de durer, d’avis d’experts. Pour le président du PTB, invité de la matinale de la Première ce mercredi, l’accord trouvé au sein de la Vivaldi pour alléger la facture des contribuables est insuffisant.

"Le PTB a demandé une fixation du prix maximum de l’essence et du diesel à 1,4 € parce que c’est le maximum que l’on sait payer. Il faut arrêter de croire qu’avec la taxation indirecte, on va faire payer les riches… Je vois qu’on a diminué la TVA de 21 à 6% sur le gaz, juste pour les mois d’été, qui sont les mois où les gens remplissent leur piscine chauffée alors que les mois d’hiver où tout le monde consomme beaucoup, la TVA sera à 21%. C’est ça l’erreur de la Vivaldi", analyse Raoul Hedebouw.

Le moment choisi pour appliquer la baisse de la TVA à 6% sur le gaz a été pointé par ailleurs, dans la mesure où la période (printemps – été) correspond logiquement à une consommation moindre d’énergie pour les ménages.

Invité du JT sur la Une mardi soir, le Premier ministre Alexander de Croo s’est voulu rassurant sur ce point en déclarant que les mesures seraient réévaluées et prolongées si nécessaire après septembre.

Mais le président du PTB insiste : "Si on veut faire payer les riches, on ne le fait pas via des taxations indirectes mais via une imposition des fortunes ou une révision de l’impôt sur les personnes physiques (IPP). Jamais la TVA n’a servi à faire plier les riches".

"Des profiteurs de guerre"

Le président du PTB s’est par ailleurs dit très "préoccupé" par les finances publiques : "Allons chercher l’argent où il se trouve. Il y a aujourd’hui des profiteurs de guerre […] Ce sont les secteurs économiques qui vont se faire beaucoup d’argent sur la guerre (en Ukraine, ndlr). Je parle du secteur énergétique. Le bénéfice du secteur est estimé à 200 milliards de dollars rien que pour le début de l’année 2022 […] Qu’on aille chercher l’argent dans ces entreprises et pas chez les gens. C’est ça la priorité".

Et de pointer notamment Engie Electrabel. Le Parti des travailleurs de Belgique estime par conséquent qu’il faut remettre en cause l’économie de marché pour le secteur énergétique. "Il faut une autorité publique qui intervienne dans le marché", conclut Raoul Hedebouw.

Condamnation de la Russie

Interrogé sur l’abstention du PTB lors de votes aux parlements flamand et européen condamnant l’invasion russe en Ukraine, Raoul Hedebouw a déclaré qu’il condamnait l’agression russe de l’Ukraine mais qu’il n’était pas en phase avec la manière, singulièrement avec le rôle donné à l’Otan dont la Belgique fait partie.

"Nous ne sommes pas d’accord que l’Otan fasse partie de la solution". Et d’ajouter "Je suis anti-poutinien à mort mais pas naïf vis-à-vis des Etats-Unis". Et d’ajouter "La Belgique, comme petit pays, doit être un pays de paix".

Sur le même sujet

Couac à la Chambre : quand le PTB détourne la "loi d’initiative citoyenne"

Politique

Prix de l'énergie : la France souhaite que les 27 décident d’un "plafonnement" du prix d’achat du gaz

Monde Europe

Articles recommandés pour vous