RTBFPasser au contenu

Belgique

Prix de l'énergie : le gouvernement et le secteur insistent sur une "facturation réaliste"

Image d'illustration
17 janv. 2022 à 17:542 min
Par Belga

Le ministre de l'Economie, Pierre-Yves Dermagne, et la secrétaire d'Etat à la Protection des consommateurs, Eva De Bleeker, ont rencontré lundi la Fédération des Entreprises Belges d'Electricité et de Gaz (FEBEG) à propos des factures d'acompte à l'heure où les prix de l'énergie flambent. Les uns et les autres ont insisté sur l'importance dune "facturation réaliste", ont-ils indiqué dans un communiqué à l'issue de la réunion.

De nombreux clients reçoivent la possibilité d'augmenter leur paiement anticipé sur leur facture énergétique afin d'éviter que la facture finale, après le décompte annuel, ne soit trop élevée.


►►► À lire aussi : Facture d’énergie : "On doit surtout agir avec l’arme qu’on a déjà créée : la réforme des taxes fédérales" (Tinne Van der Straeten)


Le gouvernement craint toutefois que certains fournisseurs augmentent les paiements anticipés bien plus que la hausse des prix de l'énergie et fassent de leurs clients des prêteurs de fonds sans intérêts. Il rappelle donc au fournisseur que l'augmentation de la facture d'acompte doit être proportionnelle et au client qu'il est dans son intérêt que cette facture soit correcte et reflète le relevé annuel.

Il est dans l'intérêt des consommateurs et du fournisseur d'énergie que le paiement anticipé soit correct

"Je suis satisfaite que le secteur énergétique confirme que les factures anticipées doivent être réalistes et justifiées et que les fournisseurs d'énergie qui augmentent leurs paiements anticipés au-delà de la hausse des prix et leur consommation pèchent contre ce principe. Il est dans l'intérêt des consommateurs et du fournisseur d'énergie que le paiement anticipé soit correct. Le consommateur veut éviter toute mauvaise surprise sur sa facture finale. Toutefois, l'objectif n'est pas non plus de se mettre à jouer à la banque pour son fournisseur d'énergie", a souligné Eva De Bleeker. 

"L'objectif ne peut pas être que les consommateurs jouent les prêteurs de fonds pour le secteur énergétique par des avances excessives. De nouvelles réglementations rendront cette pratique impossible, et c'est une bonne chose que le secteur s'engage à les appliquer dès maintenant", a commenté pour sa part Pierre-Yves Dermagne. 

Que dit la FEBEG ?

La FEBEG a quant à elle appelé à l'introduction rapide du compteur numérique. "Les enquêtes menées auprès des clients montrent qu'une grande majorité d'entre eux préfèrent que leur facture annuelle soit aussi basse que possible. Le secteur s'efforce de répondre aux souhaits des clients. Pour cela, les fournisseurs proposent des outils permettant aux clients de surveiller leur consommation. Une introduction rapide du compteur numérique est cruciale à cet égard."

Sur le même sujet:

Sur le même sujet

20 janv. 2022 à 09:12
2 min
20 janv. 2022 à 09:01
1 min

Articles recommandés pour vous