RTBFPasser au contenu

Economie

Prix de l'énergie: Itinera invite le gouvernement à revoir sa copie

Prix de l'énergie: Itinera invite le gouvernement à revoir sa copie
26 déc. 2012 à 13:342 min
Par Belga News

"Les prix des biens et des services sont 8% plus élevés en Belgique que dans les autres pays de l'eurozone. De plus, les prix des biens de consommation ont augmenté plus rapidement dans notre pays", indique l'institut.

Le think tank reconnaît que le gouvernement Di Rupo a pris des mesures pour les factures d'énergie en Belgique, notamment en gelant les prix, mais regrette qu'il s'agisse d'une mesure sélective. Le gaz et l'électricité ne représentent que 6% du budget d'une famille, tandis que les autres biens de consommation sont en général plus chers dans notre pays.

"Le gouvernement semble notamment moins préoccupé par les prix de l'essence, du diesel ou du gasoil de chauffage. Cela s'explique peut-être par les accises importantes sur ces produits", indique Itinera. D'après l'institut, les prix élevés de ces biens de consommation sont problématiques pour le pouvoir d'achat des Belges et peuvent nuire à la compétitivité des entreprises.

Pour Itinera, le prix de l'électricité va continuer d'augmenter

Selon Itinera, l'augmentation de la facture ces dernières années est aux trois quarts attribuable à des taxes et à des coûts de distribution en hausse.

La facture d'électricité va continuer à augmenter à l'avenir, en raison de mesures prises par les autorités et dont le coût est répercuté sur le consommateur, avertit le think tank Itinera. "La facture d'électricité est devenue une feuille d'impôt", déplore Itinera, tout en plaidant pour une facture transparente par laquelle on ne payerait que pour les coûts réels "et non pour toutes sortes de mesures des pouvoirs publics".

Le consommateur paie ainsi pour les subsides en matière d'énergie renouvelable, pour les tarifs sociaux, pour les obligations de service public, etc.

"Actuellement, la part du produit électricité ne représente que 38% de la facture totale (...) Les coûts de distribution ont augmenté en raison de choix politiques", pointe Itinera.

Le groupe de réflexion juge inconcevable que les pouvoirs publics répercutent leurs orientations sur le consommateur d'une part et interdisent en même temps aux producteurs d'électricité d'augmenter leurs prix.

Itinera s'attend à ce que la facture continue à être orientée vers le haut, en raison surtout du développement de parcs éoliens offshore, et plaide dès lors pour plus de transparence et pour faire sortir de la facture toutes ses composantes "non électricité". "Les pouvoirs publics doivent financer eux-mêmes via des moyens généraux le coût des mesures politiques décidées", conclut le think tank.

Avec Belga

Articles recommandés pour vous