Regions Liège

Prix de l'énergie : certains consommateurs demandent à Resa des compteurs à budget

© Getty Image

12 oct. 2022 à 12:16Temps de lecture2 min
Par Erik Dagonnier avec Mallaury Lehnertz

En région liégeoise, Resa, le principal distributeur de gaz et d'électricité, croule sous les appels. Nombreux de ces appels concernent aussi les compteurs à budget.

Que ce soit au call center ou au guichet, les citoyens interpellent le service public pour leur facture d'énergie qui augmente. Dans la mesure du possible, Resa renseigne les clients, notamment sur les aides à l'énergie disponibles.

Des personnes n’ont pas réussi à joindre leur fournisseur commercial.

"Principalement, explique Charlotte Quevodo, porte-parole de Resa, on a des personnes qui viennent à l’accueil de Resa car elles n’ont pas obtenu de réponse ou qu’elles n’ont pas réussi à joindre leur fournisseur commercial, celui qui leur envoie la facture d’électricité".

Compteurs à budget sur demande

Les compteurs inquiètent certains consommateurs de gaz et d’électricité. "Dans la plupart des cas, étaye Charlotte Quevodo, le compteur n’a pas de problème. Il ne nécessite pas un réétalonnage".

On a certaines personnes qui font des demandes spontanées de placement d’un compteur à budget...

Des demandes étonnantes sont survenues lors des permanences, souligne la porte-parole de Resa, concernant des compteurs à budgets : "Là où habituellement le placement d’un compteur à budget est forcé en cas de non-paiement ou être demandé par un fournisseur, on a certaines personnes qui font des demandes spontanées de placement d’un compteur à budget pour pouvoir, finalement, avoir une meilleure vue, une meilleur gestion de l’énergie qu’ils consomment au quotidien".

Fermer son compteur : fausse bonne idée ?

Enfin, pour faire des économies, certains demandent les conditions de fermeture de leur compteur de gaz.

L’intérêt de sceller un compteur n’est pas flagrant.

Pour Charlotte Quevodo, porte-parole de Resa, ce n'est peut-être pas une bonne idée : "On parle quand même de 107.70 euros pour pouvoir seller son compteur de gaz et donc ne plus être relié à une fourniture de gaz. On économise l’énergie qu’on n’a pas consommée forcément, mais ce serait le cas aussi si le compteur reste ouvert. Pour Resa, on économise des frais annuels qui seraient de 27 euros. La question qu’on peut se poser est de savoir si cela est vraiment intéressant de fermer son compteur alors qu’on ne sait pas non plus de quoi demain sera fait. Est-ce que les prix du gaz vont redescendre demain ou non ? Finalement, ces 107 euros de scellement de compteur, on va les payer. C’est une certitude si on scelle son compteur. Finalement, la partie forfaitaire, elle est très faible. L’intérêt de sceller un compteur n’est donc pas flagrant".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous