RTBFPasser au contenu

Regions Liege

Privés d'ouverture le 21 mars, les pêcheurs vont enfin pouvoir aller taquiner la truite

Privés d'ouverture le 21 mars, les pêcheurs vont enfin pouvoir aller taquiner la truite
04 mai 2020 à 04:002 min
Par Martial Giot

Parmi les activités qui peuvent reprendre ce lundi, il y a la pêche.

Cette reprise est assortie de quelques restrictions, mais elle était très attendue, depuis maintenant plus d’un mois, par les amateurs de pêche à la truite.

Jean-Marc Schinkus est le président de la Société de pêche de Trois-Ponts et de la Fédération Halieutique de l’Amblève : " Je crois que tous les pêcheurs attendent ce moment-là. Nous étions prêts pour l’ouverture du 21 mars, mais nous avons appris quelques jours avant que la pêche resterait fermée. Notre matériel, nous l’avions déjà bien briqué, bien préparé, mais il est resté dans son coin. Nous allons pouvoir enfin prendre notre matériel et nous rendre au bord de l’eau pour taquiner la truite, dans notre région c’est surtout la truite. Pendant presque un mois et demi, nous avons eu le temps de bien vérifier tout notre matériel. Et puis, les pêches de l’ouverture ne sont pas non plus parfois les pêches de cette saison. Il y a déjà moins d’eau, donc il a fallu adapter peut-être un petit peu chacun notre matériel pour cadrer au mieux avec la rivière dans laquelle nous allons pouvoir pêcher. "

Des déversements de poissons récents

" Nous avons effectué des déversements la semaine dernière. Du côté des pisciculteurs, il y avait un gros problème. Ils ne savaient plus garder tout le poisson dans leurs étangs. Il leur faut de la place pour les nouveaux alevins de cette année. Donc les sociétés de pêche ont accepté de déverser déjà une partie du poisson. Ça viendra vraiment à point pour l’ouverture de ce lundi. ", poursuit Jean-Marc Schinkus. Il évoque aussi une nouveauté à partir de cette saison : " Nous avons obtenu de la Région Wallonne l’autorisation de rempoissonner certains secteurs de l’Amblève en truites arc-en-ciel, dans le but de protéger totalement la truite fario, c’est-à-dire que sur tous les secteurs où nous avons remis de l’arc-en-ciel, la truite fario est absolument en " no kill ", donc il faut relâcher toutes les truites fario. "

Des restrictions

Il y a évidemment les règles que tous les pêcheurs vont devoir respecter. " Les règles édictées sont quand même assez faciles à suivre. ", estime le président de la Fédération Halieutique de l’Amblève, " Pour la pêche, il n’y a pas vraiment de problème, c’était surtout pour les déplacements. On pourra se déplacer, sans limite de kilométrage, ce qui est fantastique, je n’y croyais pas. Mais nous devons nous déplacer toujours seuls ou avec un membre de notre famille qui vit sous notre toit, par le chemin le plus direct vers la pêche. Nous devons avoir absolument avec nous notre permis de pêche de la Région Wallonne plus le permis de pêche de la société sur laquelle nous allons. L’endroit où nous allons doit être bien identifié. Et nous devons avoir aussi notre matériel de pêche avec nous ! ".

Une distance minimale de 5 mètres entre chaque pêcheur est également imposée. A priori, maintenir les distances au bord des rivières, ne devrait pas poser de problème vu l’espace disponible. " En même temps, de toute façon, dans des rivières comme les nôtres, qui sont des rivières très courantes, il faut un espace entre les pêcheurs… On aime bien être seul avec la nature. "

Les magasins d’articles de pêche restent, eux, fermés. " Ils ouvriront, comme tous les autres commerces, le 11 mai. Certains magasins ont quand même des dépôts dans certains endroits. ", explique Jean-Marc Schinkus, " Il y a peut-être moyen d’obtenir des appâts dans ces endroits-là. Je n’utilise pas d’appâts naturels, je pêche avec des leurres, avec des mouches, donc je n’ai pas ce problème-là : je fabrique quelques mouches et voilà c’est parti… ".

Articles recommandés pour vous