Belgique

Primes à l’isolation, primes à la rénovation: les régions encouragent les propriétaires à économiser l’énergie

Isolation : des primes bienvenues

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Quand un(e) propriétaire décide de rénover son logement et de mieux l’isoler pour économiser l’énergie, il (elle) peut réduire drastiquement la facture de ses travaux.

Il existe une série de primes mais mieux vaut bien s’informer, avant de commencer les travaux car il y a des différences entre les aides régionales bruxelloises et wallonnes. Et les démarches administratives relèvent parfois du parcours du combattant. Voici un petit mode d’emploi.

Son ancienne maison familiale, une passoire énergétique

Isolation intérieure de murs par projection de mousse à cellules ouvertes
Isolation intérieure de murs par projection de mousse à cellules ouvertes © RTBF

Nous sommes à Jalhay, à l’entrée des Fagnes. Michel Fransolet est un agriculteur à la retraite, il a décidé de rénover la maison familiale, en pierres du pays. L’ancienne bâtisse en a bien besoin, a plus de 100 ans. "C’était une passoire énergétique": nous confie-t-il, "les prix de l’énergie flambent, la moins chère, c’est l’énergie qu’on ne consomme pas."

L’entrepreneur va isoler les murs par l’intérieur en projetant sur une épaisseur d’une vingtaine de cm de la mousse à cellules ouvertes. Cela permet d’augmenter l’étanchéité à l’air sans faire de l’habitation, un thermos. Cela permet aussi d’éviter l’humidité. Il est aussi prévu d’isoler de la même manière, toute la toiture.

C’est l’investissement rentable par excellence du moment selon cet entrepreneur. Michel Fransolet pourra économiser de l’énergie, du chauffage mais aussi de l’argent car en Wallonie, tous ces travaux d’isolation peuvent bénéficier de primes. Mais il y a des conditions.

Des milliers d’euros à aller récupérer sous certaines conditions

Le bâtiment doit avoir plus de 15 ans. Pour la toiture, la prime de base s’élève à 25 euros le mètre carré. Si la superficie est de 100 mètres carrés, cela fera 2500 euros. Pour l’isolation des murs par l’extérieur, la prime de base est de 16 euros/m2 et par l’intérieur, 10 euros/m2, tout comme pour les chapes isolantes sur le sol et enfin 16 euros/m2 pour les fenêtres. Des chiffres qui peuvent être multipliés par deux, trois, quatre voire six, en fonction de vos revenus et de la composition du ménage.

Les primes ne peuvent pas dépasser 70% du montant total des travaux. Et surtout, il faut au préalable, faire réaliser un audit énergétique par un expert agréé et faire ensuite appel à un entrepreneur agréé. Enfin, ces primes sont toujours versées après les travaux. Des conditions qui effraient plus d’un candidat à l’isolation en Wallonie.

Depuis le premier septembre, cet audit n’est plus obligatoire pour des rénovations en dessous de 3000 euros. La somme est malheureusement vite atteinte aujourd’hui, en raison de la flambée du prix des matériaux.

Dans notre exemple, Michel Fransolet devrait récupérer selon ses calculs, quelque 10.000 euros sur les quelque 50.000 euros que devraient coûter les travaux.

A Bruxelles, des primes "rénolution" sans obligation d’audit énergétique

Deuxième exemple, à Uccle avec Grégoire et Eleanor qui préfèrent ne pas donner leur nom de famille, le couple vient d’acheter une maison mitoyenne de 1929.

La maison a une architecture particulière dont ils veulent garder le cachet mais ses performances énergétiques datent de la même époque. Le couple a donc décidé de l’isoler sur le plan thermique. "La crise énergétique y est pour quelque chose. Mais on s’attache à être plus économes sur notre consommation d’énergie et puis sur le plan financier, c’est plus avantageux": nous précise Grégoire, "sans parler des primes de la Région de Bruxelles-Capitale".

Les primes "Renolution" sont nées de la fusion entre les primes énergie et les primes à la rénovation. Grosse différence avec la région wallonne, aucun audit énergétique n’est indispensables pour y avoir droit. Et n’importe quel occupant, locataire ou syndic de locataires concerné par le bâtiment peut aussi la demander.

L’habitation doit avoir au moins 10 ans. Pour le toit, 35 euros de prime de base par mètre carré, 50 euros pour l’isolation extérieure des murs, 35 euros pour l’isolation intérieure des murs, 35 euros pour le sol et 44 euros pour les châssis de fenêtres.

Des chasseurs de prime à la rescousse pour les démarches administratives

Ces primes demandent des démarches administratives qui peuvent parfois décourager les citoyens qui envisagent des travaux pour réduire leur facture énergétique.

Alors, à Bruxelles, il existe ce qu’on appelle des chasseurs de primes. Robin Du Parc est l’un d’entre eux, il explique : "Nous aidons les gens, des privés ou des sociétés à faire les démarches administratives pour les demandes de subsides auprès des administrations. Cette gestion est payante. Nous prenons un honoraire équivalent à celui d’un architecte pour gérer le dossier."

Le couple que nous avons rencontré à Uccle a obtenu en tout, 18 primes qui devraient lui permettre de récupérer quelque 25.000 euros sur les 200.000 euros de l’ensemble des travaux.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous