RTBFPasser au contenu

Economie

Prime de fin d’année : le chômage lié au covid et aux inondations peut avoir un impact

Le marché matinal de Simon Bourgeois

Les primes de fin d'année

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

16 déc. 2021 à 07:413 min
Par Marie-Laure Mathot avec Simon Bourgeois

La fin de l’année approche, et avec elle, évidemment, les primes de fin d’année. Elles arriveront la semaine prochaine dans la plupart des entreprises, mais tout le monde n’en recevra pas, ne recevra le même montant. D’autant moins cette année où beaucoup de travailleurs ont été en chômage temporaire Covid. Petit mode d’emploi.

Qui touche une prime de fin d’année ?

Elle concerne les employés (mais pas tous) et les fonctionnaires mais pas les indépendants. Pour les employés, la prime de fin d’année n’est pas légalement obligatoire. Ça se décide au sein de chaque secteur, au sein de chaque commission paritaire ou même de chaque entreprise. Ce sont des discussions entre les patrons et les syndicats, mais il n’y a pas de règle générale qui s’applique à tout le monde.

Quel montant ?

On n’est pas du tout tous logés à la même enseigne. Il n’y a pas de règle générale, ça dépend d’un secteur à l’autre et des négociations entre patrons et syndicats. Parfois, c’est un montant unique. Parfois, c’est un pourcentage de votre salaire. Mais la forme la plus classique, c’est un treizième mois selon Matthieu Dewèvre, de l’Union des classes moyennes.

Souvent la prime de fin d’année équivaut à un mois de salaire

"Dans une très large majorité de cas, la prime de fin d’année équivaut à un mois de salaire, le brut du mois de décembre, qui est en quelque sorte doublé par la décision du secteur, explique Matthieu Dewèvre. Cela dit, les règles de calcul sont très diverses. Dans certaines commissions paritaires, c’est un forfait, c’est simplement reprendre le treizième mois. Dans d’autres, c’est un calcul qui est proportionnel. Dans d’autres, il y a une part forfaitaire et une part à la proportionnelle. Donc, c’est une réglementation qui est tout à fait complexe."

Et c’est d’autant plus complexe que dans certains secteurs, tout le monde reçoit exactement la même chose, quel que soit le nombre d’heures travaillées par chacun, et dans d’autres secteurs, par contre, c’est au prorata du nombre d’heures que vous avez effectivement travaillé pendant l’année.

La prime de fin d’année n’est pas donnée dans tous les secteurs.
La prime de fin d’année n’est pas donnée dans tous les secteurs. Getty images

Quel impact du chômage lié au Covid ou aux inondations ?

La prime ne sera pas complète pour tout le monde. De nouveau, ça dépend si l’employeur assimile une période de chômage de force majeure, donc Covid ou inondations, dans son calcul, qu’il considère que ces moments-là ont été travaillés ou pas.

"Certains secteurs ont décidé qu’ils allaient assimiler complètement toutes les périodes de chômage temporaire, précise Matthieu Dewèvre. D’autres secteurs ont décidé qu’ils n’assimileraient que certaines périodes de chômage temporaire, et d’autres, enfin, ont décidé qu’aucune forme de chômage temporaire ne serait assimilée. Et c’est arrivé dans certains secteurs qu’on change la réglementation, ici en 2020-2021, sur cette question des assimilations."

Parce qu’auparavant, certains secteurs ne prenaient pas en compte une absence, par exemple une maladie, dans le calcul de ces primes, mais ils ont changé les règles cette année. Le but : que les chômeurs Covid aient quand même cette prime en entier cette année. D’autres secteurs ne l’ont pas ajusté et ces travailleurs auront effectivement leur prime au prorata de ce qu’ils ont réellement presté cette année.

Pas de prime, autre compensation ?

Pour les secteurs qui n’imposent pas de prime, chaque entreprise fait ce qu’elle veut. Y compris décider de ne rien donner du tout. Mais souvent, dans ces secteurs-là, les employeurs offrent d’autres bonus de fin d’année qui sont moins taxés. Parce que les primes sont taxées. Et donc, dans ces secteurs-là, les employeurs préfèrent offrir des avantages extra légaux, typiquement des chèques cadeaux qui sont défiscalisés. Donc pas de primes, mais d’autres choses, et ça, ça se discute souvent au moment de l’embauche, au moment de négocier son package salarial.

Quand ?

Dans la plupart des entreprises, la prime arrive la semaine prochaine.

Sur le même sujet

17 déc. 2021 à 11:55
1 min
16 déc. 2021 à 09:01
1 min

Articles recommandés pour vous