RTBFPasser au contenu

Séance VIP

"Primaire" : le portrait touchant d'une institutrice primaire avec Sara Forestier

Sara Forestier dans "Primaire"
23 août 2021 à 06:002 min
Par Noémie Jadoulle

C'est la rentrée dans votre Séance VIP ! Dans Primaire, l'actrice française Sara Forestier impressionne dans le rôle de Florence, une institutrice extrêmement dévouée et confrontée à l'abandon d'un élève par sa mère. Un film émouvant à voir lundi 30 août à 20h40 sur La Une.

Professeure des écoles passionnée, Florence est tellement dévouée à son travail qu'elle habite avec son fils dans l'école où elle exerce. Dans le chaos de sa classe, Florence est le pilier sur lequel ses élèves peuvent compter. Sa routine bien rodée est perturbée par Sacha. Le petit garçon a été abandonné par sa mère qui lui a laissé une liasse de billets pour se débrouiller. Alarmée, Florence va tenter du mieux qu'elle peut de le sauver, quitte à s'oublier elle-même… 

Sara Forestier dans "Primaire".
Sara Forestier dans "Primaire". 2016/STUDIO CANAL

En plus de la performance très juste de Sara Forestier, ce qui impressionne dans Primaire, ce sont les nombreuses scènes criantes de justesse avec les enfants. Pour atteindre ce réalisme, la réalisatrice Hélène Angel a usé de plusieurs tactiques. Premièrement, les graines d'acteurs se sont côtoyés en amont du tournage pour répéter le spectacle de fin d'année qui clôt le film. Des moments qui ont permis aux enfants d'apprendre à se connaître et de se "décoincer".
 

"Primaire"
"Primaire" 2016/STUDIO CANAL

Un "joyeux bazar"

Sur le tournage de Primaire, la caméra tournait souvent, même parfois pendant les répétitions comme l'explique la réalisatrice en interview pour Var-Matin : "Parfois, je disais "moteur" et les enfants devaient refaire les prises, comme des comédiens adultes. Parfois, nous filmions les répétitions sans qu’ils le sachent. Parfois ils improvisaient. Mais la grande majorité des dialogues vient du scénario car je tenais à ce que le film reste de la fiction. C’est dans ce joyeux bazar que la vie a pu être captée. Les adultes s’adaptaient aux enfants".

Côté technique, le film a été tourné avec deux caméras, offrant une plus grande liberté aux comédiens. "Le dispositif de filmage à deux caméras, [c'était] pour leur laisser toute la liberté d’être et de jouer, et pour, paradoxalement, qu’ils finissent par oublier l’équipe technique. À force de nous voir, les enfants se sont habitués à nous : ils ne savaient plus quand on tournait", confie Hélène Angel à France Bleu.

En plus de ces "stratégies" de tournage, la réalisatrice et scénariste a passé deux ans dans des classes pour comprendre le métier d'instituteur·trice de l'intérieur. Toute cette préparation se ressent à l'écran. Primaire est un film d'une justesse remarquable sur un métier encore trop souvent sous-estimé.

Primairelundi 30 août à 20h40 sur La Une.

Sur le même sujet

19 août 2021 à 07:03
2 min
22 juil. 2021 à 06:39
1 min

Articles recommandés pour vous