RTBFPasser au contenu

Cinéma - Interviews

"Presque", l'interview des réalisateurs, acteurs et amis, Bernard Campan et Alexandre Jollien

L'interview de Bernard Campan et Alexandre Jollien pour "Presque"

l'interview d'Hugues Dayez

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

26 janv. 2022 à 06:3013 min
Par Hugues Dayez

Louis (Bernard Campan) est entrepreneur de pompes funèbres à Lausanne. Un matin d’une journée difficile, il renverse un cycliste, Igor (Alexandre Jollien), un coursier infirme moteur cérébral. Plus de peur que de mal, mais Louis emmène Igor à l’hôpital, pour s’assurer que sa victime n’a aucune séquelle. Touché par ce geste, Igor va s’incruster dans la vie de Louis et, suite à une méprise, l’accompagner convoyer un cercueil de Lausanne à Montpellier. Autant Louis semble avoir éteint ses rêves et ses désirs, autant Igor, malgré son handicap, est solaire et plein d’autodérision…

Là encore, "Presque", sur le papier, n’a rien de neuf, mélange de "road" et de "buddy movie" : deux personnes qui n’ont rien en commun vont faire un bout de chemin ensemble. L’intérêt du film est ailleurs, dans le face-à-face entre Bernard Campan et Alexandre Jollien. Amis depuis près de vingt ans, l’ex-membre du trio "Les Inconnus" et le philosophe suisse ont écrit, réalisé et interprètent "Presque" avec une sincérité, une absence de prétention et une vraie générosité qui rendent le film très attachant. Si le scénario reste convenu, la sensibilité de Campan et l’humour désarmant de Jollien font la différence.

Le récit de leur aventure cinématographique dans cette interview intégrale.

Sur le même sujet

25 janv. 2022 à 04:20
2 min
10 nov. 2021 à 10:50
1 min

Articles recommandés pour vous