RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Economie

Presque dix fois moins de voitures volées en vingt ans, "mais la valeur des véhicules volés est supérieure à celle d'avant"

Vols de voitures : moins nombreux et plus ciblés

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

05 août 2022 à 18:22Temps de lecture2 min
Par Estelle De Houck avec David Brichard

Le nombre de vol de voiture a été divisé par dix en à peine vingt ans, selon le rapport annuel de la police fédérale sur le taux de criminalité. En 2021, 4700 véhicules ont été volés contre 40.000 en 2000. Alors, comment expliquer cette chute impressionnante ?

Selon certains concessionnaires, c’est au système de clé codé que l’on devrait cette diminution. "La porte ne s’ouvrira automatiquement que si elle détecte la clé", explique Giusseppe Fasoli, responsable des ventes Stellantis. "Et de toute manière, si on arrive à s’introduire dans le véhicule, il ne démarrera pas si la clé n’est pas dans le véhicule. Et ça devient presque inviolable."

Et pourtant, le vol de voiture n’a pas complètement disparu. Certaines images montrent des voleurs mettant à peine une minute pour dérober des véhicules récents, grâce à des boîtiers qui captent le signal de la clé.

La valeur des véhicules volés est supérieure à ce qu’elle était avant

La diminution des vols ne s’expliquerait donc pas par une meilleure sécurité des véhicules. "Effectivement, le chiffre baisse. Mais la valeur des véhicules volés est supérieure à celle d'avant", explique Nicolas Branicki, inspecteur principal spécialisé dans la criminalité automobile de la police fédérale.

"La valeur d’une voiture volée maintenant est en général premium. Ce sont des voitures qui tournent autour des 45 jusqu’à 80.000 euros. Donc pour le voleur, c’est beaucoup plus rentable : il en vole une et se fait beaucoup d’argent."

L’inspecteur estime d’ailleurs que pour rendre une voiture inviolable, les systèmes devraient être à ce point complexes qu’un propriétaire mettrait vingt minutes chaque jour pour déverrouiller son véhicule. Ce qui n’est, évidemment, pas dans l’intérêt des constructeurs.

Sur le même sujet

Un permis de conduire, pour quoi faire ? L’Institut VIAS confirme le désintérêt des 18-34 ans pour la voiture

Regions Bruxelles

La voiture électrique est-elle plus nocive pour l’environnement que la voiture à moteur thermique ?

Faky

Articles recommandés pour vous