RTBFPasser au contenu

Monde Europe

Présidentielles françaises : affrontement à distance entre Marine Le Pen à Reims et Eric Zemmour à Lille

05 févr. 2022 à 11:54 - mise à jour 05 févr. 2022 à 20:452 min
Par Jean-François Noulet, avec Estelle De Houck et agences

La campagne électorale bat son plein en France. Ce samedi, c’est à l’extrême droite de l’échiquier politique français, qu’il fallait regarder pour voir s’affronter, à distance, Marine Le Pen, candidate du Rassemblement national, et Eric Zemmour, candidat de Reconquête. Eric Zemmour était à Lille ce samedi après-midi. Quant à Marine Le Pen, elle était en meeting à Reims en début de soirée. 

C’est par meeting interposés que les deux candidats à la présidentielle s’affrontaient ce week-end. 

Marine Le Pen à Reims

Pour Marine Le Pen et son mouvement "Rassemblement national", il s’agissait d’une "convention présidentielle" organisée pendant les deux jours à Reims. 

3000 personnes étaient réunies à Reims. Un nombre de participants qui apparaît comme relativement limité, la salle choisie pouvant accueillir deux fois plus de monde.

Le choix du terrain

La limitation à 3000 personnes s’explique officiellement par le contexte sanitaire. Du côté de Marine Le Pen, sur BFM TV, on a expliqué faire plutôt "le choix du terrain", plutôt que "les grands meetings flonflons alors que les Français attendent du fond". D’ailleurs, à Reims, la candidate à l’Elysée lancera officiellement ses "Bus de France", une trentaine de bus aux couleurs de son mouvement, qui sillonneront la France avant le scrutin présidentiel.

Officieusement, ce nombre limité s'expliquerait par le manque d'argent dans les caisses du parti. 

Durant son discours, Marine Le Pen est restée fidèle à sa ligne de conduite, restant inflexible sur l'insécurité et l'immigration. Elle s'est toutefois montrée beaucoup plus proche de la gauche, notamment concernant le pouvoir d'achat.

Eric Zemmour à Lille

En face, à Lille, Eric Zemmour attendait 8000 partisans, soit plus du double que sa rivale.

Ce duel à distance a échauffé les esprits dans les deux formations politiques, ces derniers jours. Du côté de Marine Le Pen, on a vu rouge lorsqu’Eric Zemmour a annoncé qu’il serait en meeting à Lille le même jour. On y a vu une provocation. Et de se demander, dans le camp "Le Pen", si Eric Zemmour, ne cherche pas à copier Marine Le Pen pour "affaiblir le camp national" et remonter dans les sondages. 

tentative de sabotage

Dans une interview accordée au Figaro, jeudi, Marine Le Pen a dénoncé "la tentative de sabotage" de sa campagne par Eric Zemmour qui, selon elle, aurait besoin de "la mort du Rassemblement national" et d’un "échec de Marine Le Pen" pour regagner du terrain.

Alors que Marine Le Pen mise sur un nouveau profil plus "rassembleur", pour tourner la page du Front National "de papa", Eric Zemmour, lui, tente de séduire un large électorat à droite de la droite. Il a pu récemment compter sur les défections d’eurodéputés du mouvement de Marine Le Pen. Gilbert Collard et Jérôme Rivière ont en effet quitté le Rassemblement national pour rejoindre la formation d’Eric Zemmour.

A noter qu'un dernier sondage Ipsos Sopra-Steria donne les deux rivaux à égalité dans les sondages avec 14%. 

Sur le même sujet

04 mars 2022 à 14:54
2 min
23 févr. 2022 à 10:18
1 min

Articles recommandés pour vous