Belgique

Près de 22.000 trains ont été supprimés lors du premier semestre 2022

30 juil. 2022 à 05:14Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Alain Lechien

Le nombre de trains belges supprimés a atteint un sommet au premier semestre de cette année, pour un total de 21.856, écrivent samedi L’Echo et De Tijd sur la base des données publiées par Infrabel, le gestionnaire de l’infrastructure ferroviaire. La multiplication des trains annulés s’explique par les manquements de la SNCB, principalement en raison d’un manque structurel de personnel.

Sur l’ensemble de la période, plus de 8200 trains ont été totalement annulés tandis que la suppression n’a concerné qu’une partie du trajet pour les quelque 13.000 autres. Ce total n’a encore jamais été atteint ces cinq dernières années et le bilan annuel atteindra un record si aucune amélioration n’intervient au second semestre, selon les calculs des journaux.

Les trains qui roulent sont par ailleurs nettement moins ponctuels qu’avant. Au premier semestre de 2022, le taux de ponctualité officiel a reculé et le pourcentage de trains du réseau intérieur arrivant à destination avec un retard inférieur à 6 minutes affichait 90,5%, le résultat le plus bas depuis 2019.

Des trains supprimés
Des trains supprimés © Tous droits réservés

Sur le même sujet

Davantage de trains vers la Côte en ce week-end du 15 août

Mobilité

Thalys bloqué à hauteur d’Antoing : 800 personnes ont dormi dans des trains, selon la police

Belgique

Articles recommandés pour vous