RTBFPasser au contenu
Rechercher

Athlétisme

Premier test positif pour Van der Plaetsen après sa blessure à Tokyo, Vidts engrange de la confiance

27 juin 2022 à 05:26Temps de lecture2 min
Par Belga (édité par M. Weynants)

Lors des championnats de Belgique d'athlétisme à Gentbrugge, Thomas Van der Plaetsen a disputé ce week-end sa première compétition après son horrible blessure aux Jeux Olympiques de Tokyo. Une première positive pour le décathlonien qui a participé à quatre concours: le lancer du disque, le lancer du poids, le saut en hauteur et le saut à la perche. Noor Vidts, championne du monde du pentathlon cet hiver, a fait le plein de confiance en hauteur où elle a égalé son record personnel (1m84).

Au lancer du disque, Van der Plaetsen a réalisé un lancer à 45m22, proche de son record personnel à 47m66. Il a également convaincu à la perche avec un saut à 5m30, à 15 centimètres de son record personnel. Au lancer du poids, il a signé un lancer à 12m99 alors que son record personnel est fixé à 14m28. À la hauteur, il n'a pas fait mieux qu'une barre à 1m95, loin de son record personnel (2m17).

Dimanche, il devait encore participer au lancer du javelot mais s'est retiré à cause d'une gêne à l'ischio-jambier, pas celui qui s'était déchiré à Tokyo.

Une présence à Eugene encore incertaine

"Mon niveau est bon", a déclaré Van der Plaetsen. "Si vous regardez tous les concours séparément, je suis en bonne forme, mais la question est de savoir si mon corps est prêt pour dix disciplines d'affilée. Je déteste l'admettre, mais à trois semaines des Mondiaux, cela reste un grand point d'interrogation. Ce qui est délicat, c'est qu'un décathlon commence par le 100 mètres et le saut en longueur, soit les deux disciplines que je dois le plus craindre."

Van der Plaetsen n'est donc pas encore certain de s'envoler vers les États-Unis pour les Mondiaux à Eugene. "Vendredi, je vais me tester sur le saut en longueur où j'ai encore beaucoup de craintes après Tokyo. Faire l'impasse sur les Mondiaux et me concentrer sur l'Euro est une option. Mais, des Mondiaux sont plus prestigieux et j'espère toujours y participer."

De réglages techniques et de la fraîcheur avant les mondiaux

Noor Vidts a égalé son record personnel à la hauteur à Gentbrugge. L'heptathlonienne a réalisé un saut à 1m84, empochant la médaille d'argent derrière Zita Goossens (1m86).

"Cela donne de la confiance", a réagi Vidts, championne du monde du pentathlon. "Je me suis entraînée dur chaque jour cette semaine et je n'ai donc pas eu beaucoup de repos au début de la compétition."

Au lancer du poids, Vidts a été moins convaincante avec un lancer à 13m25, à un peu plus d'un mètre de son record personnel (14m33). "Mon timing n'était pas bon et il y a plusieurs raisons à cela", a ajouté l'athlète de Vilvorde. "Dans un premier temps, j'ai eu un problème aux ischio-jambiers et dans un second temps, je manquais de fraîcheur à cause de mes entraînements. Mais je reste persuadé que cela ira mieux pour les Mondiaux."

Contrairement aux dernières années, Vidts n'a participé à aucun heptathlon avant celui des Mondiaux d'Eugene qui débutent le 15 juillet. "C'est difficile d'évaluer ce que je vaux, il y a donc des doutes mais je pense que je serai en forme pour les Mondiaux. Je me sens mieux physiquement qu'à Tokyo mais je n'ai pas encore trouvé mes marques techniquement", a-t-elle conclu.

Articles recommandés pour vous