RTBF TV

Premier film de Henri-George Clouzot : "L'Assassin habite au 21"

Premier film de Henri-George Clouzot : "L'Assassin habite au 21"
17 janv. 2019 à 10:50 - mise à jour 17 janv. 2019 à 10:50Temps de lecture1 min
Par Nils Bächler

À l'époque, "Le Dernier des Six", film dont le scénario fut écrit par Henri-George Clouzot, cartonne au cinéma. Suite à ce succès, le directeur de la Continental-Films sollicite Clouzot pour produire la suite des aventures de Wens et de sa partenaire Mila-Malou. Clouzot réalise alors son premier film et  impose sa vision sombre du monde. 

Inspiré du roman portant le même nom

Premier film de George-Henri Clouzot : "L'Assassin habite au 21"

Le belge Stanislas-André Steeman, auteur du livre "L'Assassin habite au 21", va être convié à travailler sur le film avec Clouzot et c'est d'ailleurs ce dernier qui l'y invite. Les deux hommes deviennent amis malgré leurs caractères bien distincts.

Le 4 mai 1942 est un jour mémorable pour le réalisateur français. Il arrive pour la première fois sur un plateau en tant que metteur en scène de long-métrage, mort d'inquiétude quant au bon déroulement de cette journée, et repart en ayant conquis toute l'équipe de tournage ! Clouzot s'est révélé à lui-même en tant que cinéaste de talent.

Avec un excellent Pierre Fresnay dans le rôle de l'inspecteur Wens et une étincellante Suzy Delair dans son personnage empoisonnant de Mila-Milou, "L'Assassin habite au 21" est un chef d'oeuvre du film policier où la tension dramatique monte crescendo, jusqu'à l'ultime seconde.

"L'Assassin habite au 21" sur La Trois

Un mystérieux assassin sévit à Paris en signant ses crimes d'un énigmatique "M. Durand". A la pension des Mimosas, on retrouve des cartes de visite du criminel. Le commissaire Wens, chargé de l'enquête, décide de s'installer à la pension. La maîtresse de Wens, la chanteuse Mia Malou, le rejoint bientôt. Les soupçons du policier se portent bien vite sur trois personnes : Colin, un artisan qui fabrique des jouets mécaniques ; Linz, un sous-officier en retraite et Lalah Poor, un fakir de music-hall...
Adapté du roman policier du même nom de l'auteur belge Stanislas-André Steeman, publié en 1939.

Le film est à visionner ce mercredi 23 janvier à 21h06 sur La Trois.

Loading...

Articles recommandés pour vous