RTBFPasser au contenu
Rechercher

Politique

Pouvoir d'achat : vers une grève générale en novembre. La FGTB durcit le ton

Une manifestation FGTB devant le parlement bruxellois lors de la grande grève nationale de 2014.
28 juin 2022 à 11:22 - mise à jour 28 juin 2022 à 14:51Temps de lecture1 min
Par Belga, édité par Sandro Faes Parisi

La FGTB, réunie mardi en comité fédéral, a décidé de mener une grève générale dans la semaine du 7 novembre, a annoncé le président, Thierry Bodson, à l'Agence Belga. Une concentration nationale sera également organisée dans la semaine du 19 septembre à Bruxelles. Après la manifestation du 20 juin, qui a réuni 80.000 personnes dans les rues de la capitale, le syndicat socialiste veut continuer à mettre la pression sur le gouvernement pour obtenir la révision de la loi de 1996 sur la compétitivité des entreprises, qui bride les augmentations salariales, ou au moins obtenir une exception à celle-ci.

"Nous voulons aller vite"

A la mi-septembre, la FGTB ambitionne également de présenter un cahier de revendications en front commun syndical. Elle vise entre autres la loi de 1996, telle que réformée par le gouvernement Michel et que le gouvernement De Croo n'a pas prévu de revoir, les libéraux y étant fermement opposés. L'enveloppe bien-être est également en ligne de mire, c'est-à-dire le budget prévu pour revaloriser les allocations sociales et dont la répartition est confiée aux partenaires sociaux. Si ceux-ci ne peuvent s'accorder, il incombe au gouvernement de reprendre la main. Or, selon la FGTB, les organisations patronales ont lié celle-ci à la négociation de l'Accord interprofessionnel. En d'autres termes, les syndicats n'attendent pas d'accord à l'échéance prévue, soit le 15 septembre.

"Nous voulons aller vite. Avec une manifestation le 20 juin d'au moins 80.000 personnes, nous ne pouvions pas rester sans réponse", a souligné M. Bodson.

Sur le même sujet:

Sur le même sujet

Le parlement français adopte des mesures en faveur du pouvoir d'achat

Monde

Le pouvoir d'achat des ménages devrait repartir à la hausse en 2023

Economie

Articles recommandés pour vous