RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Vidéo

Pouvoir d'achat : Maxime Prévot et David Clarinval proposent d'augmenter la tranche exonérée d'impôts

Maxime Prévot et David Clarinval proposent d'augmenter la tranche exonérée d'impôts pour augmenter le pouvoir d'achat

QR le débat

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

22 juin 2022 à 23:46 - mise à jour 23 juin 2022 à 05:16Temps de lecture5 min
Par Maud Wilquin

Hier, sur le plateau de "QR le débat", le vice-Premier ministre en charge des PME et des Indépendants, David Clarinval (MR), ainsi que le président des Engagés, Maxime Prévot, sont revenus sur leur solution commune pour augmenter le pouvoir d'achat de la population. Cette solution, c'est l'augmentation de la tranche exonérée d'impôts. 

Pour David Clarinval, il conviendrait de fixer le coefficient exempté d'impôts à 11.000 € par an (9.000 € actuellement) de sorte à égaler le coefficient des personnes qui touchent des revenus d'insertion. "Cela ferait gagner des milliers d’euros à chaque travailleurs par an", ajoute-t-il. "Pour financer cette mesure, il faut créer de l’emploi et augmenter le taux d’emploi jusqu’à 80 %. Si le chômeur est mis au travail, on ne paie plus l’allocation de chômage - donc ce sont des économies pour le Forem -  mais il y a des cotisations supplémentaires. On gagne sur les deux tableaux."

De leur côté, Maxime Prévot et son parti proposent d'aller encore plus loin : "Les Engagés proposent de faire passer la tranche exonérée d'impôts à 13.000 euros, ce qui représente 300 euros net de plus chaque mois pour les travailleurs." Et selon lui, cela pourrait être mis sur pied aisément et rapidement : "Il suffit d’agir sur le précompte professionnel et d'avoir moins de ponction à la source. C’est une mesure d’immédiateté par rapport à la situation à laquelle les gens sont confrontés."

"Ensuite", reprend-t-il, "il faut aussi agir de façon plus complète pour globaliser la taxation des différents revenus du travail et du capital qui sont exonérés aujourd’hui des contributions financières."

"Enfin, concernant le prix à la pompe, les Engagés veulent agir sur les accises pour faire au moins repasser en-dessous de 2 euros le litre de carburant", conclut-il.

Sur le même sujet

16 juin 2022 à 09:25
Temps de lecture4 min
15 juin 2022 à 14:05
Temps de lecture3 min

Articles recommandés pour vous