Regions Hainaut

Pourquoi Mouscron est-elle la commune de Wallonie picarde la plus touchée par le coronavirus ?

La Ville de Mouscron a édité un bulletin communal spécial Covid-19

© DR

10 juin 2020 à 03:56 - mise à jour 10 juin 2020 à 03:56Temps de lecture2 min
Par Isabelle Palmitessa

Parmi les villes belges ou le coronavirus circule encore le plus, on trouve Anvers, Ostende et Mouscron ! En Wallonie picarde, Mouscron est d’ailleurs la ville qui compte le plus de cas de covid-19, 405 depuis le début de l’épidémie. A titre de comparaison, Tournai n’en dénombre que 228.

Mais pourquoi Mouscron ? Quels sont les facteurs qui ont favorisé la propagation du virus ? Cette question, la bourgmestre de Mouscron, Brigitte Aubert (CDH) se l’est posée elle aussi. Elle émet quelques hypothèses.

La densité de population

"Notre densité s’élève à 1500 habitants/km2 et dans certains quartiers frontaliers, c’est même le triple, on comprend que dans ces quartiers, c’était très compliqué pour la population" explique la bourgmestre. Une situation bien différente de la ville voisine, Tournai, dont le vaste territoire est essentiellement composé de villages ruraux.

Une population âgée

Avec 12.000 personnes âgées pour 60.000 habitants, Mouscron a connu des situations très critiques dans certaines maisons de repos. "Nous avons 11 maisons de repos et quelques-unes ont été difficiles à gérer. Plusieurs personnes hospitalisées étaient encore positives à leur retour au home". Par contre, d’autres maisons de repos n’ont eu aucun cas, "il faudrait essayer de comprendre pourquoi".

Beaucoup de tests

Le nombre de cas pourrait également être lié à la pratique des tests. Toutes les personnes hospitalisées sont systématiquement testées. Le Centre hospitalier de Mouscron a procédé à 3164 tests PCR dont 356 étaient positifs. "200 personnes ont été hospitalisées mais nous devons noter qu’aucun de nos patients en soins intensifs n’est décédé" précise Laurence Deceuninck, porte-parole du CHM.

Le nombre de décès, c’est le chiffre qui manque. La bourgmestre n’a pas de données récentes sur la surmortalité dans sa commune mais elle sait qu’au plus fort de la crise, Mouscron dénombrait deux fois plus de décès qu’à la même période les années précédentes.

Il faudra sans doute encore un peu de recul pour comprendre tous les éléments qui ont pu faciliter la propagation du virus. Brigitte Aubert souligne en tout cas la réactivité des autorités communales qui ont rapidement distribué des masques au personnel soignant. Quant au comportement des habitants, la bourgmestre assure qu"ils ont fait le maximum, ils ont respecté le confinement mais la densité ne facilite pas les choses, quand les personnes sont nombreuses dans des petites maisons ou des appartements, ce n’est pas simple pour certaines familles ici à Mouscron".

Les chiffres du jour sur l'épidémie de coronavirus en Belgique, dans notre JT 13h de ce vendredi

Covid 19 : Chiffres du jour

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus