Jardins & Loisirs

Pourquoi mon camélia ne fleurit pas ?

Loading...
01 sept. 2022 à 04:00Temps de lecture2 min
Par Noëlla Chainnieaux

L’arbuste du roman d’Alexandre Dumas fils, " La Dame aux camélias "  présente plusieurs atouts : un feuillage persistant aux reflets lustrés, un port bien adapté aux petits jardins d’aujourd’hui puisque des dizaines de variétés disponibles ne dépassent guère les trois ou quatre mètres de haut . Et surtout il offre une floraison qui, dès le mois de mars, peut colorer le jardin de rouge, de rose, de blanc et, plus rarement, de jaune.

Oui mais parfois il ne fleurit pas. Pourquoi ?

Il y a trois raisons possibles que votre camélia soit installé en pleine terre ou dans un pot.

  1. Le camélia aiment la terre acide. S'il n'en n'ont pas, le feuillage jaunit. Il chlorose (Étiolement et jaunissement des végétaux dus au manque de chlorophylle) et il ne donne pas de fleurs.
  2. Il déteste les couloirs de vent froid. Si il gèle trop, il ne fleurira pas.
  3. Le camélia est un arbuste qui aime la fraîcheur et qui prépare sa floraison en été et en automne (selon les variétés). Si l'été est caniculaire , comme nous en connaissons de plus en plus, et l'automne sec, il ne pourra pas fleurir ou le bouton avortera avant de s'ouvrir. 

Plantation et entretien d'un camélia

Plantez-le à la mi-ombre à l'abri des courants d'air dans une terre acide. Si votre sol ne l'est pas, ajoutez (et ce chaque année) du compost bien décomposé qui va lentement acidifier de manière naturelle. Laissez tomber la terre de bruyère et la tourbe qui acidifient mais se rétractent quand il fait chaud ce qui n'est pas bon pour la plante. Les racines du camélia ont besoin de s'étaler, le trou devra donc être deux fois plus large que profond (environ 60 cm de profondeur pour 1,20 m de large). 

En cas de temps sec trop longtemps, arrosez une fois par semaine (2 arrosoirs) vos camélais et couvrez son pied de mulch d'écorces de pin sur 50 cm de circonférence et 10 cm d'épaisseur. Il adorera car ce mulch est acide. 

Misez sur le laurier rose

Si l'orientation votre jardin ne permet pas de planter de camélias parce qu'il n'offre pas de zones d'ombre, misez alors sur le laurier rose. Avec des étés chauds et secs et des hivers doux, on peut se permettre de laisser en pleine terre des végétaux qui, jusqu'il y à quelques années, il était impossible de laisser dehors. Certains lauriers rose (Nerium olander) s'y prêtent comme la variété 'Atlas' ou 'Villa Romaine' qui sont rustiques (-12°). 

Plantation et entretien

Pour une plantation réussie, il y a trois conditions :

  1. Exposition en plein soleil,
  2. Une terre hyper drainée (ajoutez du gravier dans le tour de plantation),
  3. Une exposition protégée des vents froids. 

Si une de ces trois conditions ne peut être remplie, votre laurier rose ne survivra pas. 

Bouturer un laurier rose

Prélever un bouture

A réaliser en août ou en septembre sur un bois semi aoûté. C'est-à-dire que la partie inférieure de la tige est lignifiée (bien dure) et la partie supérieur est plus molle. Prélevez un morceau de 15 cm juste sous un nœud. Enlevez les feuilles de la partie inférieure, coupez les feuilles du dessus pour n'en garder que quelques unes qui seront elles coupées de moitié pour éviter l'évaporation.

Attention, toutes les parties de la plante sont toxiques. Lavez donc bien vos mains et le sécateur après manipulation.

Placez la bouture dans un pot avec terreau bien humidifié que vous placerez à la lumière mais pas trop au soleil direct. Plus efficace, placez la bouture dans un verre d'eau pendant un bon mois en changeant l'eau tous les 10 jours. Lorsque les racines sont bien longues, mettez-la en pot en faisant un trou bien large pour ne pas abîmer. 

Articles recommandés pour vous