RTBFPasser au contenu

Santé & Bien-être

Pourquoi les humains s’embrassent-ils sur la bouche ?

Pourquoi les humains s’embrassent-ils sur la bouche ?
25 août 2021 à 17:30 - mise à jour 27 janv. 2022 à 13:012 min
Par Chloé Rosier

Pourquoi certaines cultures humaines s’embrassent quand d’autres ne le font pas et les animaux encore moins ?

On pourrait croire ce comportement universel, de notre point de vue occidental mais en fait, moins de la moitié de toutes les sociétés s’embrassent sur la bouche, selon une étude faite sur 168 cultures différentes. En effet, seulement 46% des cultures s’embrassent sur la bouche de manière romantique, donc en dehors des baisers familiaux ou de salutations.

Embrasser comme nous le faisons aujourd’hui semble d'ailleurs être une invention assez récente dans l’histoire de l’humanité, explique Rafael Wlodarski de l’Université d’Oxford au Royaume-Uni. La première preuve historique d’un baiser romantique échangé entre partenaires a été trouvée dans un document en sanskrit indien qui remonte à 3500 ans. De plus, d’après l’étude de William Jankowiak, anthropologue, plus la complexité sociale évolue, plus les membres de cette société ont tendance à s’embrasser.

Getty Images

Des scientifiques soulignent que les lèvres sont une partie très sensible de notre anatomie (elles comprennent près d’un million de terminaisons nerveuses) et elles font partie des éléments de notre corps que l’on ne couvre pas de vêtements (excepté ces derniers temps de crise sanitaire qui nous oblige à porter un masque). Selon William Jankowiak, dans les sociétés où l’on porte le plus de vêtements, on a le plus tendance à s’embrasser sur la bouche, qui est le seul endroit atteignable pour un échange sensuel.

Il existe plusieurs théories qui expliqueraient pourquoi nous nous embrassons sur la bouche quand les animaux ne le font pratiquement jamais (mis à part les chimpanzés et les bonobos qui s’embrassent mais en signe de réconciliation, pas de manière romantique).

Enfance ou préhistoire

Tout d’abord, cela aurait un lien avec notre petite enfance, notre premier contact avec la mère à travers l’allaitement et notre découverte du monde à travers la bouche.

Une autre théorie, se base plus sur notre préhistoire en tant qu’espèce. Selon elle, les mères et leurs enfants se lient au sujet des baisers lèvres sur lèvres par ce qu’on appelle le "transfert de nourriture par prémastication". Tout comme les chimpanzés et d’autres grands singes aujourd’hui, les mères de nos ancêtres prémâchait la nourriture les premières années pour aider à la digestion des enfants en bas âge.

Sentir les phéromones de manière acceptable

Enfin, la théorie la plus acceptée dans la communauté scientifique serait que les baisers pourraient être un avantage évolutif, nous permettant de sentir les phéromones de nos potentiels partenaires et savoir s’ils sont compatibles ou ouverts à la reproduction.

Notre faible odorat (comparé aux animaux) serait la raison pour laquelle il nous faut nous rapprocher énormément de l’autre pour pouvoir le sentir… des études ont d’ailleurs montré que l'odeur joue un rôle important dans le choix du partenaire.

Donc, vu sous cet angle, embrasser ne serait en fait qu’un moyen culturellement acceptable de se rapprocher suffisamment d’une autre personne pour détecter ses phéromones. Si certaines cultures ont transformé ce rapprochement en baiser, d’autres se sentent le front ou encore se frottent le nez.

Sur le même sujet

28 janv. 2022 à 08:59
3 min
28 juin 2021 à 17:30
2 min

Articles recommandés pour vous