Culture Club

Pourquoi les cartes Pokémon fonctionnent-elles si bien et depuis si longtemps ?

© Tous droits réservés

Qu’on ait fréquenté les bancs de l’école il y a 20 ou 10 ans ou qu’on y soit encore aujourd’hui, le constat est le même : on a tous connu la folie des cartes Pokémon. Car contrairement aux hand spinners et autres flippos qui ont connu un succès intense mais de courte durée, la petite carte Pokémon, elle, s’est durablement imposée dans les cours de récré, et partant, sur le marché du jouet.

Difficile, hier comme aujourd’hui, de trouver un magasin de jouets ou une grande surface qui ne vendrait pas ces petites pochettes plastifiées contenant le saint Graal pour les jeunes : un lot de cartes Pokémon qu’on s’empressera de découvrir avant même d’avoir quitté le commerce en question, quitte à être déçu et à vouloir s’en procurer un second lot.

Si vous voyez bien à quoi ces cartes ressemblent, vous ne comprenez peut-être pas pourquoi la plupart des enfants continuent à vouloir les collectionner. Depuis le début de leur commercialisation à la fin des années 90, les objectifs – multiples – sont restés les mêmes : d’abord, conserver ces cartes précieusement afin d’agrandir sa collection. C’est ce que font la majorité des enfants : collectionner sans vraiment jouer. On peut clairement parler d’effet de mode, à la longévité certes exceptionnelle.

Il y a cependant un autre objectif derrière ces cartes, ludique cette fois : les collectionneurs peuvent endosser le rôle de dresseurs de Pokémons afin de se livrer une féroce bataille, en respectant quelques règles bien précises. Dans les faits, on constate que peu d’enfants maîtrisent vraiment ces règles et que la plupart la font à leur sauce. Un peu comme au UNO, un jeu pour lequel il est rare de trouver un adversaire qui ait appris les mêmes règles que soi !

Qu’il s’agisse d’une simple collection ou d’un outil pour attaquer son adversaire, le dénominateur est commun : il faut en amasser le plus possible. Et ça, l’industrie du jeu l’a bien compris. Il faut dire que depuis 1996, année où apparaissent les premières cartes Pokémon au Japon dans la lignée des jeux vidéo sortis quelques mois auparavant, le succès n’a jamais désempli.

Pourquoi ont-elles toujours autant de succès ?

Si au contraire du succès fugace des hand spinners, les cartes Pokémon existent et fonctionnent depuis plus de 25 ans, c’est surtout parce qu’elles sont bien entourées. Pokémon, on le sait, c’est avant tout une franchise. Et depuis 25 ans, les créateurs de la franchise font tout pour qu’elle dure le plus longtemps possible.

Le lancement de nouvelles générations de Pokémons - tous les 3-4 ans en moyenne – permet de remettre un coup de projecteur sur tout ce que produit la franchise, et partant, sur les fameuses cartes Pokémon. En 2019 par exemple est sortie la 8e génération Pokémon, version Épée et Bouclier. Il s’agit avant tout d’un jeu vidéo, sorti sur Nintendo Switch, mais comme toute nouvelle génération, elle a eu droit à ses propres cartes et a donc relancé le business des cartes. Raison pour laquelle depuis fin 2019 - début 2020, les cours de récré sont redevenues LE terrain du trafic de cartes par excellence.

À qui ça profite ?

À beaucoup de monde. D’abord aux revendeurs bien sûr, qui s’octroient, selon les endroits, une assez bonne marge sur les cartes et qui profitent surtout du regain de popularité pour en vendre énormément. Mais ceux à qui profite le plus l’effet "quantité", ce sont bien sûr les fournisseurs. En Belgique, c’est Asmodee, une société de distribution spécialisée dans les jeux de société, qui est l’unique distributeur des cartes Pokémon pour tout le territoire. Inutile de préciser que depuis 2019, son chiffre d’affaires a considérablement augmenté, grâce aux seules cartes Pokémon.

Alors que la 9e génération, centrée sur les Pokémon Ecarlate et Violet, s’apprête à débarquer, il y a fort à parier que les fournisseurs vont encore profiter du regain de popularité de la franchise pour écouler toujours plus de blisters Pokémon. Réponse d’ici quelques semaines !

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous