RTBFPasser au contenu
Rechercher

Littérature

Pourquoi le roman "Les liaisons dangereuses" est-il encore exploité aujourd’hui ?

John Malkovitch et Michelle Pfeiffer dans Les liaisons dangereuses (1988) de Stephen Fears.

Les liaisons dangereuses ont droit à une énième adaptation en film. On vous laisse vous faire votre avis, mais SPOILER il semblerait que ce soit nul. Comment expliquer que le roman de Choderlos de Laclos soit si populaire aujourd’hui encore ?

On ne compte plus le nombre d’adaptations des Liaisons dangereuses, roman publié en 1782 par un certain Choderlos de Laclos. Ce petit nom ne vous dit rien ? C’est normal, Choderlos n’a pas été franchement productif durant sa vie, puisque Les liaisons dangereuses est le seul roman qu’il ait écrit. Reconnaissons tout de même que pour un one-shot, ce roman a eu un succès retentissant.

En effet, entre 1959 et 2022, pas moins de 11 adaptations cinématographiques ont vu le jour. C’est surtout le film de Stephen Frears, sorti en 1988, qui va rencontrer un réel succès critique et public. Outre le scénario, le casting est assez incroyable : Glenn Close, John Malkovitch, Michelle Pfeiffer, Uma Thurman et Keanu Reeves se sont partagé l’affiche, ce qui est clairement un casting cinq étoiles.

 

Comme tout bestseller qui se respecte, le roman de Choderlos de Laclos a aussi eu droit à ses versions au théâtre, en téléfilm, en roman revisité, en manga, en opéra,… Bref, les nombreuses versions des Liaisons dangereuses prouvent que c’est là un roman "bankable". Mais au fond, pourquoi ?

Des personnages retors, dont les actes se retournent contre eux

Eh bien, commençons déjà par parler de la trame narrative qui, précisons-le, se construit sur un échange épistolaire entre les différents protagonistes (ce qui n’est pas forcément le plus simple à transcrire à l’écran, on en conviendra !).

Dans les Liaisons dangereuses, le Vicomte de Valmont et la Marquise de Merteuil, les principaux personnages, sont libertins, mais aussi très orgueilleux. Alors que le Vicomte cherche à trouver l’amour (avec un grand A) et s’intéresse de très près à la marquise, cette dernière entend surtout "venger son sexe" comme elle le dit dans une de ses correspondances avec le vicomte (oui, elle est assez en avance sur son temps !).

Leur orgueil va les pousser à des actes pas très jojo. Pour ridiculiser un amant qui n’a pas été très classe avec elle, la marquise va missionner le vicomte de déflorer Cécile de Volanges, la jeune fille qui était promise à cet amant. Et clairement, ni la marquise ni le vicomte ne se soucient le moins du monde de la jeune fille en question. Si le vicomte parvient à remplir cette mission, alors la marquise s’offrira à lui. Mais bien vite, leurs actes et manigances vont se retourner contre eux.

Le roman de Laclos nous offre donc un scénario très sulfureux, fait de libertinage et de trahison, qui se prête facilement à des adaptations, qu’elles soient cinématographiques, théâtrales ou encore opératiques.

Vengeance, coups bas et sexe sont faciles à transposer, encore aujourd’hui

Et même si l’intrigue se situe dans un siècle dont les codes n’ont rien à voir avec ceux de notre époque, il reste cependant facile de transposer une telle trame narrative, faite de vengeance, de coups bas, et disons-le clairement, de sexe, dans des films du XXe et du XXIe siècle.

À la sauce 2022, ça donne un film comme celui que Netflix vient de sortir en adaptant légèrement la narration pour y intégrer des éléments comme les réseaux sociaux et ses fameux influenceurs. Mais il semblerait que le film de Stephen Frears n’ait vraiment rien à lui envier… Reste à choisir celui que vous allez regarder ce soir !

Sur le même sujet

"Entretien avec un vampire" la série : la bande-annonce est là

Tipik - Pop Culture

"Donjons et Dragons" : le teaser annonce un film très léger

Tipik

Articles recommandés pour vous