Tipik - Pop Culture

Pourquoi le Burger Quiz d’Alain Chabat a-t-il tant marqué nos esprits ?

Alain Chabat dans le décor de son émission Burger Quiz lors de son lancement en 2001.

© © Tous droits réservés

Le hashtag #BurgerQuiz a été fameusement employé le week-end dernier. Pour cause, Alain Chabat, son créateur (qu’on ne présente plus), a co-présenté le ZEevent 2022, un événement de rentrée de la plateforme Twitch. Objectif de la soirée : récolter des fonds pour une association. Si en plus, on peut faire revenir le présentateur d’un jeu télévisé culte qui nous manque, on ne dit pas non ! Mais au fond, pourquoi le jeu télévisé Burger Quiz a tant marqué nos esprits ?

1) Parce qu’Alain Chabat

On pourrait presque s’arrêter à ce premier argument. Alain Chabat est l’une des personnalités les plus appréciées du monde francophone, et on comprend facilement pourquoi. Il a joué, voire parfois initié, plusieurs films français au succès immense, comme Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, La cité de la peur, Didier, ou encore Grrr ! Avant cela, sa présence parmi des bandes d’humoristes aussi connues que les Nuls ou les Robins des bois, explique le succès de son propre jeu télévisé. Pas étonnant que la plupart des gens ayant assisté au ZEevent 2022 se soient vantés d’avoir passé une soirée en compagnie de l’acteur.

2) Parce que les invités étaient dingues, eux aussi

Alain Chabat c’est déjà très bien. Des guests de (grande) qualité, c’est encore mieux ! Si en plus ils sont drôles, que demande le peuple ? Dès le lancement du jeu en 2001 (eh oui, ça date), le plateau de Canal +, qui diffuse l’émission à l’époque, voit défiler pas mal de personnalités à l’humour truculent. Parmi eux, Gérard Darmon, grand ami de Chabat, Dominique Farrugia, Valérie Lemercier, Marina Foïs, ou encore Elie Semoun, pour ne citer qu’eux…

3) Parce que c’était complètement décalé

Pour rappel, dans Burger Quiz, deux équipes (composées de 2 personnalités et d’un quidam), appelées les "Mayo" et les "Ketchup", s’affrontaient dans différentes phases de jeu avec un objectif : gagner des "miams" (des points). À la fin du jeu, l’équipe ayant remporté le plus de "miams" accédait à l’ultime étape : celle du Burger de la Mort. Le candidat anonyme de l’équipe gagnante devait alors répondre à 10 questions successives, après que les 10 questions ont été posées.

Les questions étaient bien sûr totalement absurdes, autant que l’étaient les différentes phases de jeu. Les thèmes choisis étaient bien barrés, et l’émission Burger Quiz s’éloignait donc très fort des formats classiques du PAF, tel le Bigdil ou Qui est Qui ? (coucou Marie-Ange Nardi !) pour ne citer que ces deux-là.

4) Parce que ça a été court (mais intense)

Si ça a aussi bien marché, c’est aussi probablement à cause de la très courte existence du jeu. Dans sa toute première version, c’est-à-dire avant son revival en 2018 sur TMC, le Burger Quiz n’a connu qu’une saison, de 2001 à 2002. Très court, voire trop court, diront les fans, qui sont du coup un peu restés sur leur faim ! Mais on ne compte plus le nombre de jeux télévisés qui, à force de rester programmés trop longtemps dans la grille, ont fini par perdre leur public, alors c’était sans doute mieux pour tout le monde !

En 2018, le Burger Quiz a fait son grand retour, toujours avec Alain Chabat aux commandes, et a cette fois duré plusieurs saisons. Le 4 mai 2018, plus de 2 millions de téléspectateurs ont regardé l’émission, ce qui a fait du jeu l’émission de divertissement la plus regardée de la TNT. Preuve que le concept plaisait et avait trouvé son public..

5) Parce que ça ne s’est pas arrêté à la télévision

Jeux de société, billets à gratter, cahiers de jeu, DVD collector, … Comme toute émission à succès, le Burger Quiz a eu droit à son lot de produits dérivés, renforçant ainsi sa popularité pour aller gagner d’éventuels non-initiés, et confirmant la qualité du jeu tout autant que l’humour de son créateur, Alain Chabat. On en veut encore !

Articles recommandés pour vous