RTBFPasser au contenu
Rechercher

Biodiversité

Pourquoi la Californie va-t-elle lâcher des millions de moustiques génétiquement modifiés ?

22 mai 2022 à 12:00Temps de lecture2 min
Par Chloé Rosier

La Californie se prépare à lâcher des millions de moustiques génétiquement modifiés dans la nature, mais pour quoi faire ?

Tout comme la Floride en 2020, voilà que l’État de Californie, aux USA, va prendre des mesures contre les moustiques qui propagent des maladies via leurs piqûres. C’est la société britannique Oxitec qui a créé ce nouveau moustique génétiquement modifié qui a pour but de diminuer la population mondiale de moustiques Aedes aegypti, responsables de la propagation de maladies telles que la dengue, la fièvre chikungunya et la fièvre jaune.

Ces moustiques modifiés se reproduiront de manière normale avec les moustiques dans la nature mais toute progéniture femelle mourra. Selon Oxitec, cette solution permettrait de se débarrasser de 95% de cette population envahissante, sur base d’une expérience similaire dans une région du Brésil.

Manuel Orero Galan - Getty images

De nombreux scientifiques et une partie de la population locale en Floride s’était soulevé contre cette intervention humaine dans la nature en 2021 quand le premier lâché de moustiques modifiés avait eu lieu.

Ils argumentent notamment le fait que l’on ne connaît pas encore cette espèce modifiée et qu’elle pourrait avoir de nombreux autres désavantages, peut-être même pire que les moustiques que l’on rencontre aujourd’hui. Ensuite, il pourrait y avoir un impact négatif sur d’autres espèces animales ou insectes qui dépendent des moustiques pour se nourrir.

Natalie Kofler, bioéthicienne à la Harvard Medical School, a déclaré au LA Times : "Il doit y avoir plus de transparence sur les raisons pour lesquelles ces expériences sont menées. Comment pesons-nous les risques et les avantages ?"

En effet, la population locale se demande pourquoi l’entreprise veut lâcher des moustiques en Californie alors que cet Etat américain n’est pas particulièrement envahi par les moustiques (ce qui est par contre plus le cas en Floride). D’après le LA Times, il n’y aurait même jamais eu de transmission de maladie mortelle par Aedes aegypti en Californie…

Si le responsable des affaires réglementaires d’Oxitec, Nathan Rose, soutient que la population de ce moustique augmente dans la région, et bien que le projet ait reçu l’approbation de l’Environmental Protection Agency des États-Unis, il reste encore quelques obstacles à surmonter avant de pouvoir lancer l’expérience. Notamment avoir le soutien de la population locale.

Sur le même sujet

24 août 2020 à 08:00
Temps de lecture2 min

Articles recommandés pour vous