RTBFPasser au contenu

Coronavirus

Pourquoi des mesures si dures alors que les chiffres semblent se stabiliser? "Si cette situation perdure, on devra ouvrir les portes à des évacuations internationales"

Saturation des soins intensifs

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

03 déc. 2021 à 12:53 - mise à jour 03 déc. 2021 à 12:561 min
Par Estelle De Houck

Après des semaines de dégradation, les chiffres de l’épidémie tendent enfin à se stabiliser. Pour une fois, les indicateurs de l’épidémie vont donc plutôt dans le bon sens. Le nombre de cas détectés en 24 heures, tout comme les admissions enregistrées en un jour, est inférieur à celui de la semaine précédente. Alors, comment justifier ce nouveau comité de concertation convoqué en urgence ?

L’étau se resserre sur les hôpitaux

C’est en fait du côté des hôpitaux que le bât blesse. La situation dans les services de soins intensifs est de plus en plus tendue : 821 lits y sont occupés par des patients covid. Par ailleurs, 212 lits sont fermés, faute de personnel. Actuellement, il reste donc moins de 1000 lits. Et ces derniers doivent pouvoir accueillir d’autres pathologies.


►►► À lire aussi : Comité de concertation en cours : l’HoReCa épargné, un accord a été trouvé… crispations autour de la fermeture des écoles


"La marge qui nous reste devient très petite", témoigne Marcel Van Der Auwera, chef du département aide d’urgence au SPF Santé publique. "Et donc oui, nous examinons à nouveau des pistes de transfert vers l’étranger, comme on a dû évacuer des patients lors des vagues précédentes."

On arrive aux limites de notre système

"Cette piste est rouverte parce que, effectivement, on arrive aux limites de notre système. Presque chaque lit est rempli. Et une fois qu’un lit est rempli, on ne peut pas le vider comme ça."

"Je pense que si cette situation perdure, inévitablement, on devra ouvrir les portes à des évacuations internationales dès la semaine prochaine", conclut le chef du département aide d’urgence au SPF Santé publique.

Sur le même sujet

04 déc. 2021 à 06:39
1 min
03 déc. 2021 à 23:02
3 min

Articles recommandés pour vous