RTBFPasser au contenu

Monde

Pourparlers sur l'Ukraine : "Cette situation sécuritaire est la nouvelle norme en Europe" d'après le secrétaire général de l'OTAN

Pourparlers sur l'Ukraine : "Cette situation sécuritaire est la nouvelle norme en Europe" d'après le secrétaire général de l'OTAN
16 févr. 2022 à 17:182 min
Par Belga

"La situation sécuritaire actuelle est devenue la nouvelle norme en Europe", a indiqué mercredi le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, lors de la conférence de presse qu'il a tenu au terme de la première journée d'entretiens des ministres de la Défense, faisant référence aux tensions qui opposent la Russie et l'Occident au sujet de l'Ukraine.

Il a ajouté que l'Alliance transatlantique comptait envoyer des renforts militaires sur son flanc est "pour défendre tous ses alliés". Le Comité militaire, l'instance militaire suprême de l'Alliance devrait se prononcer "d'ici les prochaines semaines" sur le renforcement de la présence otanesque sur le flanc est, selon M. Stoltenberg.

L'OTAN demande à la Russie de choisir la diplomatie

Le chef de l'Otan a exhorté la Russie "à choisir la voie de la diplomatie, à inverser immédiatement le processus de renforcement de son dispositif et à retirer ses forces de l'Ukraine, conformément à ses obligations et engagements internationaux". "Nous restons attachés à notre double approche à l'égard de la Russie: dissuasion et défense solides d'une part, ouverture au dialogue d'autre part", a-t-il indiqué.

Dans ce cadre, M. Stoltenberg a demandé une nouvelle rencontre avec Moscou dans le cadre du Conseil Otan-Russie (COR) prochainement. Cet organe a été établi comme mécanisme de consultation et de coopération entre les deux parties.

Toutes nos actions sont défensives

"Nous ne constituons aucune menace, nous ne faisons que répondre à la Russie. Toutes nos actions sont défensives", a-t-il insisté.

"Nous avons constaté que les cyberattaques et les mouvements de troupes russes sur le terrain persistent", a affirmé le secrétaire général de l'Alliance. "Des observations satellites ont prouvé que les troupes russes et leurs équipements étaient toujours présents (à la frontière ukrainienne)", selon M. Stoltenberg.

L'Otan a soumis à la Russie des propositions visant à renforcer la sécurité de tous les pays de la région euro-atlantique et a affirmé ne pas avoir eu de réponse, ce que Moscou a réfuté.

"Nous encourageons vivement la Russie à opter pour la diplomatie et la désescalade", a conclu M. Stoltenberg.

Le conseil des ministres de la Défense de l'Otan se poursuivra demain/jeudi.

Sur le même sujet :

Journal télévisé du 16/02/2022

Sur le même sujet

20 févr. 2022 à 06:02
2 min
19 févr. 2022 à 16:38
1 min

Articles recommandés pour vous