RTBFPasser au contenu

Sciences et Techno

Pour son métaverse, Meta veut construire le plus puissant supercalculateur au monde

Pour son métaverse, Meta veut construire le plus puissant supercalculateur au monde.
26 janv. 2022 à 09:002 min
Par RTBF avec AFP

Pour rendre son métaverse fonctionnel et accessible à tous, Meta est en train de construire un supercalculateur particulièrement puissant.

L'objectif de cette machine est de développer des fonctionnalités comme la traduction automatique, la reconnaissance vocale ou encore de proposer une qualité 3D encore plus immersive. Des conditions sine qua non pour réussir le pari de l'univers numérique.

Trois fois plus puissant que l'ancien superordinateur de 2017

Meta ne manque pas d'ambition pour son métaverse. Pour réaliser son univers numérique, la société californienne est en train de bâtir le superordinateur le plus puissant au monde.

Spécifique à l'intelligence artificielle, le supercalculateur va pouvoir développer les meilleurs outils pour la reconnaissance vocale, la traduction automatique dans une vaste variété de langues et surtout construire l'univers numérique avec une qualité 3D stupéfiante. Dans le domaine de la simulation numérique, plus on va simuler la physique, plus on va avoir besoin de ressources de calcul.

Pas encore tout à fait au point, le AI Research SuperCluster (RSC) est déjà opérationnel. Il est par ailleurs déjà plus puissant (environ trois fois plus rapide) que l'ancien superordinateur de Meta conçu en 2017 dans le but d'entraîner des modèles d'intelligence artificielle pour l'entreprise.

Ses performances actuelles sont comparables à celles du supercalculateur Perlmutter du National Energy Research Scientific Computing Center en Californie, qui occupe actuellement la cinquième place du classement mondial des supercalculateurs TOP500.

L'IA nécessite des puissances de calcul phénoménales

Lorsque le nouveau supercalculateur sera définitivement terminé, il comprendra 16000 GPU (des processeurs graphiques habituellement utilisés pour les jeux vidéo) et sera trois fois plus puissant que ses aptitudes actuelles.

Sans l'ombre d'un doute, il deviendra le superordinateur le mieux optimisé pour l'IA.

Pour les plus initiés, ses performances seront de près de 5 exaflops (environ 5 milliards de milliards d'opérations par seconde).

Les superordinateurs peuvent être conçus pour exceller dans certaines tâches. La machine de Meta est spécialisée dans l'entraînement et l'exécution de grands modèles d'IA.

Il y aura des ordinateurs plus puissants dans le monde lorsqu'il sera terminé mais seulement quelques-uns, et aucun qui partage son architecture exacte ou son utilisation prévue.

L'atout de Zuckerberg dans la course au métaverse

Depuis déjà plusieurs années, la recherche en IA s'est appuyée sur ces machines toujours plus puissantes.

L'un des plus grands réseaux neuronaux, le modèle de génération de langage naturel Megatron-Turing de NVIDIA et Microsoft, compte 530 milliards de paramètres, ce qui équivaut à peu près aux connexions entre les cellules du cerveau.

Meta affirme que sa machine pourra un jour faire fonctionner des modèles comportant des trillions de paramètres. Autant dire que pour faire marcher un univers alternatif numérique comme celui du métaverse, Meta possède avec son supercalculateur une arme de poids et absolument nécessaire pour réussir son pari.

Sur le même sujet

05 févr. 2022 à 20:17
3 min
26 janv. 2022 à 14:07
3 min

Articles recommandés pour vous