Les Choix de Musiq3

Pour son disque solo, le gambiste Teodoro Baù sort des sentiers battus avec des transcriptions de l’opus V de Corelli

© Tous droits réservés

26 août 2022 à 01:30Temps de lecture1 min
Par Nicolas Blanmont

Depuis 2017, les lauréats du Concours de musique ancienne de Bruges remportent notamment un enregistrement publié par Ricercar. Après le violoniste Evgeny Sviridov (couronné en 2017), le claveciniste Andrea Buccarella (2018) et la pianofortiste Aurelia Visovan (2019), voici le disque du gambiste Teodoro Baù, lauréat 2021 de la compétition organisée désormais un été sur deux en marge du MA Festival.

Né en 1992, formé notamment auprès de Paolo Pandolfo et Vittorio Ghielmi, Baù joue dans plusieurs ensembles avec lesquels il a déjà enregistré. Mais pour ce disque solo, l’Italien a eu l’idée originale de sortir du répertoire traditionnel de la viole de gambe en proposant des transcriptions de l’opus V de Corelli, des sonates pour violon qui furent si populaires à l’époque qu’elles connurent des transcriptions pour chaque instrument. Il est allé puiser ici dans une transcription qui, bien que conservée à la Bibliothèque Nationale de Paris, pourrait être originaire de la région allemande. Cela donne l’occasion de réentendre sous un jour nouveau des œuvres dont certains mouvements au moins nous sont familiers, en ce compris la fameuse Follia. Et Baù a fait appel pour l’accompagner à un compatriote qui avait lui aussi gagné à Bruges : le claveciniste Andrea Buccarella.

CD Ricercar / Outhere

Ecouter un extrait

Loading...

Tentez de remporter un exemplaire

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous