RTBFPasser au contenu

Exposition - Artistes

Pour sa 67e édition, la Brafa mettra à l’honneur le plasticien belge Arne Quinze

Photo de l’artiste belge Arne Quinze prise lors de la présentation de son exposition 'Mon jardin secret' au Musée des Beaux-Arts de Mons.

Après l’édition virtuelle de 2021 en raison de la pandémie, la 67e foire d’antiquités et d’objets d’art BRAFA (Brussels Art Fair) sera organisée en présentiel sur le site de Tour & Taxis à Bruxelles du 23 au 30 janvier prochains avec 134 galeries d’art confirmées originaires de 14 pays, ont annoncé mardi les organisateurs. Le plasticien belge Arne Quinze sera l’invité d’honneur de cette édition.

Après Julio Le Parc (2017), Christo (2018), Gilbert & George (2019), Arne Quinze sera le premier artiste belge à prendre la place d’invité d’honneur de la Brafa.

Ce peintre et sculpteur contemporain a débuté sa carrière dans les années 1980 en tant que graffeur et a continué à faire des villes des musées à ciel ouvert avec ses créations et installations monumentales. Son travail se fonde sur des questionnements relatifs aux thèmes de l’interaction sociale, l’urbanisation, la diversité et la nature.

"J’ai été choqué d’apprendre que depuis que je suis né en 1971, nous, les humains, avons réussi à détruire un tiers de la flore et la faune qui existaient à cette époque", a relevé l’artiste.

L'artiste belge Arne Quinze photographié lors de la présentation de son projet Cityscape, le vendredi 14 septembre 2007. Cityscape est une gigantesque sculpture de bois qui s'est tenue pendant un an sur l'Avenue de la Toison d' Or.

"Pour moi, une question revient : Comment est-ce possible que nous nous soyons aussi éloignés de la nature dans la manière dont nous avons construit nos villes ?"

Ses installations publiques ont pris place dans des centres-villes en Belgique (Cityscape, The Sequence, Rock Strangers, The Passenger), et dans le monde entier, notamment en Allemagne (The Traveller), en France (Camille, Rock Strangers, Le Beau Rêveur), au Liban (The Visitor), en Chine (Red Beacon), au Brésil (Matarazzo) et aux États-Unis (Timegate, Whispers, Scarlet).

Ses créations monumentales aux formes organiques de couleurs vives mettent en exergue l’opposition entre la diversité de la nature et l’aspect morne des villes, tout en tenant compte de la démographie et de l’équilibre à préserver.

Pour la Brafa, Arne Quinze créera le dessin du tapis de cette édition. Il exposera également des peintures de grand format, dont une inspirée des "quatre saisons", une série d’œuvres sur papier, une sculpture monumentale ainsi que des installations spatiales, sonores et vidéo.

"Arne est l’artiste le plus controversé que nous ayons décidé de représenter […] parce que Arne a toujours fait ce qu’il voulait, et non ce que le marché s’attendait à ce qu’il fasse",

estime Laurent Mercier, co-directeur de la galerie Maruani Mercier, qui fut la première à présenter de l’art contemporain à la Brafa et qui représente Arne Quinze depuis 2018.

Sur le même sujet

29 mars 2022 à 07:31
1 min
27 janv. 2022 à 11:02
2 min

Articles recommandés pour vous