RTBFPasser au contenu

Pour Marius Gilbert, on doit associer le port du masque et le Covid Safe Ticket dans les lieux "où c’est peu contraignant"

L'invité de Matin Première : Marius Gilbert

Faut-il s’inquiéter des retours de vacances ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

05 nov. 2021 à 08:052 min
Par A.Louvigny sur base de l'invité de Danielle Welter

Les chiffres de l’épidémie de coronavirus continuent d’augmenter en ces vacances de Toussaint, faut-il s’en inquiéter malgré la vaccination et le Covid Safe Ticket ? L’épidémiologiste Marius Gilbert était l’invité de la matinale de la Première de ce vendredi, pour discuter de la question.

"Il faut remettre les choses dans leur contexte", et comparer les chiffres par rapport à l’année dernière : la configuration n’est pas la même par rapport à la deuxième vague en 2020, "on a ce filet de la vaccination qui freine les hospitalisations, et qui ralentit les contaminations."


►►► Covid : se faire tester gratuitement, sans passer chez le généraliste ? Voici comment faire


Passer à "l’heure d’hiver du covid"

"On était à un niveau beaucoup plus élevé que ce qu’on a maintenant, c’est le bénéfice de la vaccination… Mais l’année dernière, on avait pris des mesures assez fortes de fermeture de café, restaurants, etc. Et aujourd’hui on a une société qui fonctionne à peu près normalement."

"On commence à voir un ralentissement au niveau des taux de positivité et des tests, donc c’est à confirmer dans les prochains jours, mais il n’est pas impossible qu’on aille vers une stabilisation. On voit surtout à Bruxelles et en Région Wallonne, ça commence à ralentir." Mais cette tendance est à confirmer dans les prochains jours.

Et d’appeler à un "sursaut de vigilance", et de passer à "l’heure d’hiver du covid, où les risques de transmission sont plus importants car on recommence à vivre beaucoup plus à l’intérieur."

Concernant la question de la troisième dose pour tous, Marius Gilbert rappelle les soucis logistiques qui peuvent se poser, alors que l’on vient de démanteler une grande partie des centres de vaccination de 1ère et 2ème dose.

Laisser tomber le masque avec le CST, une bonne idée ?

On le sait maintenant : vu la contagiosité du variant Delta, les vaccins (développés à partir de la souche originelle du covid) réduisent la transmission du virus, mais ne l’empêche pas. D’où cette question légitime : est-il logique de ne pas mettre le masque dans un lieu, un événement où il faut avoir un Covid Safe Ticket ?

"J’ai toujours été mal à l’aise avec l’idée que quand on est sous pass sanitaire, on laisse tomber le masque. Il y a des lieux où ce n’est pas très problématique de maintenir le masque : par exemple un lieu culturel où l’on déambule, où l’on regarde un spectacle. On vient alors combiner l’efficacité de deux dispositifs. Par contre dans des lieux comme les restaurants ou les boîtes de nuit, oui c’est difficile de maintenir le masque." Marius Gilbert serait pour un système où, malgré le CST, on maintienne le masque dans les lieux où c’est peu contraignant serait un plus. "On perd une certaine capacité des choses vite gagnées en enlevant le masque dans des lieux où il n’est pas tellement embêtant."

"Bien sûr, on préfère visiter une expo sans masque", mais épidémiologiste appelle à garder une certaine vigilance, pour éviter un emballement dans des périodes plus critiques en termes de capacité de transmission du virus., comme l’automne – hiver.

Sur le même sujet

12 nov. 2021 à 17:00
2 min
12 nov. 2021 à 14:24
3 min

Articles recommandés pour vous