RTBFPasser au contenu

Les Grenades

Pour les femmes en Afghanistan, "une situation pire que le bétail"

Plusieurs femmes afghanes qui marchent avec leurs enfants dans les vieux quartiers de Herat, 20 septembre 2016.
16 août 2021 à 11:57 - mise à jour 16 août 2021 à 14:384 min
Par Tiphaine Counali

Hier soir, le 15 août, les talibans ont pris Kaboul, la capitale afghane. Après 20 ans de lutte, les forces gouvernementales du régime d’Ashraf Ghani sont tombées face aux combattants islamistes. Les femmes craignent pour l’avenir de leurs droits sous le régime fondamentaliste.

"Les talibans ont gagné", a reconnu dimanche dernier le président afghan Ashraf Ghani. Après 20 ans de guerre, les combattants islamistes ont pris l’Afghanistan. Les forces gouvernementales ont admis leur défaite suite à la prise du palais présidentiel de Kaboul par les talibans. Les femmes afghanes craignent un retour aux règles de la charia et de la terreur.

Firouzeh Nahavandy est professeure de sociologie à l’Université Libre de Bruxelles. La chercheuse dirige également le CECID, Centre d’études de la coopération nationale et du développement. Elle revient sur la situation des femmes dans le pays en guerre.


►►► Retrouvez en cliquant ici tous les articles des Grenades, le média de la RTBF qui dégoupille l’actualité d’un point de vue féministe


Quelle est la situation des femmes aujourd’hui en Afghanistan ?

La situation des femmes en Afghanistan dépend de la région dans laquelle elles habitent. Dans la capitale ou dans les grandes villes, leur situation s’est un peu améliorée après l’intervention américaine (de 2001, NDLR). On a imposé une constitution et l’obligation de moderniser la situation des femmes. Elles pouvaient aller à l’université, travailler. Mais tout cela sous surveillance parce que même si la loi le permet, elles étaient toujours en danger. Beaucoup d’écoles ont été attaquées par les traditionalistes, les talibans en particulier. Il y a une fracture entre les villes, Kaboul en particulier, et les campagnes où l’ordre traditionnel tribal est en cours. Dans les régions pachtounes, c’est l’ordre pachtoun et dans les régions occupées par talibans, c’est l’ordre taliban. On a vraiment deux populations de femmes. 

Quelle est la position du régime Taliban sur le droit des femmes ?

C’est la tradition, mais devenue encore plus dure avec les talibans. C'est-à-dire un ordre patriarcal complet : des femmes considérées comme rien que rien, pas nécessairement d’enseignement, des femmes qui restent cloîtrées à la maison. D’ailleurs, l’un des proverbes afghans pachtouns dit : “La place de la femme est dans la maison ou dans sa tombe”. Il y a des femmes recluses et femmes totalement soumises au patriarcat, des femmes que l’on marie comme on veut, de nombreux mariages précoces. Je dirais même, une situation pire que le bétail. Au moins le bétail on le protège parce qu’on en a besoin. Les femmes, elles, sont interchangeables.


►►► A lire aussi : En Afghanistan, les talibans s'en prennent aux ONG venant en aide aux femmes


Comment réagissent les femmes face à l’avancée des talibans ?

Les femmes dans les villes, qui travaillent, qui sont éduquées, craignent pour leur futur. Elles ne savent pas à quelle sauce elles vont être mangées. Même si les talibans rassurent la communauté internationale en promettant qu’ils ne vont pas toucher à la situation des femmes et respecter les droits humains, c’est seulement du discours à mon sens. Concrètement, on voit que dans les régions conquises depuis quelques années, ils ont instauré leur ordre. Depuis leur avancée fulgurante, des femmes sont attaquées, des femmes doivent quitter leur travail. Cela n’augure rien de bien pour les femmes dont la situation s’était améliorée.

Au moins le bétail on le protège parce qu’on en a besoin. Les femmes, elles, sont interchangeables

Comment ont historiquement évolué les droits des femmes en Afghanistan ?

Dans le temps long, c’est assez changeant. Les politiques de modernisation ont été imposées dans les années 1920 déjà. En 1919, un roi (Aman Allah Khan, NDLR) prend le pouvoir et va moderniser le pays. Il va prôner le dévoilement et prendre des photos de sa femme et de ses filles sans voile. Il va imposer l'éducation pour les filles. Des politiques se mettent en place au début du 20e siècle, mais cela va complètement changer à la fin du vingtième siècle. Ces politiques vont être ralenties avec l’éviction du pouvoir de ce roi en 1929. Mais l’enseignement et la libération des filles va continuer jusqu’en dans les années 1979, avec la succession de différents régimes. Ce n’est évidemment pas la référence à avoir, mais les jeunes filles vont, par exemple, participer aux concours internationaux de beauté. Il y a des photos de femmes en bikini. Il y a aussi une femme ambassadeure. Avant l’arrivée des soviétiques en 1979, un gouvernement communiste a établi l’égalité entre les femmes et les hommes. Mais avec le régime soviétique, les différentes guerres qui ont succédé et surtout l'arrivée des Talibans, la situation s’est aggravée pour les femmes. Plus moyen de travailler, de se faire soigner, de suivre un enseignement. Après 2001 et l’arrivée des américains, la situation va s’améliorer. Pas partout, mais il y a quand même une évolution. Et maintenant, on est dans l'interrogation.


►►► Pour recevoir les informations des Grenades via notre newsletter, n’hésitez pas à vous inscrire ici


En 2017 avait commencé le mouvement féministe WhereIsMyName. Quel était le but ? Où en est le mouvement aujourd’hui ? Existe-t-il aujourd’hui d’autres mouvements de résistance ?

C’était un mouvement de revendication qui demandait que les femmes puissent porter leur propre nom. Différents mouvements de femmes existent en Afghanistan. Encore une fois, surtout à Kaboul, mais des mouvements relatifs au fait de pouvoir avoir une identité propre, contre le mariage, pour l’enseignement existent. Il y a beaucoup de femmes qui essaient de travailler pour les femmes, pour leur bien-être notamment dans la santé et l’éducation. Mais tout cela va sûrement être en suspens maintenant.

Afghanistan : les Talibans sont à nouveau maîtres du pays - JT 16/08/2021

Afghanistan : les Talibans sont à nouveau maîtres du pays

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Cet article a été écrit dans le cadre d'un stage au sein des Grenades-RTBF.

Si vous souhaitez contacter l’équipe des Grenades, vous pouvez envoyer un mail à lesgrenades@rtbf.be

Les Grenades-RTBF est un projet soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui propose des contenus d'actualité sous un prisme genre et féministe. Le projet a pour ambition de donner plus de voix aux femmes, sous-représentées dans les médias.

Sur le même sujet

15 janv. 2022 à 06:15
2 min
28 août 2021 à 10:24
1 min