Info

Pour le groupe Seyntex, le contrat des uniformes pour l’armée belge est une référence de choix

Au salon de l’armement terrestre, la commande de l’armée belge est un levier pour le groupe Seyntex
14 juin 2022 à 12:09Temps de lecture1 min
Par Michel Grétry

En mars dernier, l’armée belge a décidé de renouveler complètement la garde-robe des soldats. Après deux ans et demi de procédure de sélection, un contrat de près d’un demi-milliard pour fournir pendant quinze ans de nouvelles tenues de combat a été attribué à un groupe d’entreprises, dont la société flamande Seyntex. C’est un uniforme opérationnel multicouche composé de pièces complémentaires, sous-vêtement, treillis et protections additionnelles.

Evidemment, cette commande est mise en évidence par l’entreprise Seyntex, au salon international de l’armement terrestre, qui se déroule cette semaine à Villepinte en banlieue parisienne. C’est une sérieuse référence, d’autant que la compétition a été rude, et remportée de haute lutte. Dans le secteur de la défense, les nouvelles vont vite, et plusieurs pays regardent désormais les produits Seyntex avec intérêt ; ça ne se traduit pas encore par des affaires conclues, mais cette carte de visite est un argument qui peut convaincre. D’une certaine manière, c’est la démonstration de l’importance économique qu’il y a, sur un marché national forcément de petite taille, de choisir des fournisseurs locaux, qui peuvent ensuite se renforcer dans leur déploiement à l’international.

Thomas Seynave, administrateur de Seyntex

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous