La Trois

Portrait : "Sean Connery vs James Bond"

Sean Connery on the set of the James Bond film Goldfinger April 1964

© Getty images

16 sept. 2022 à 06:55 - mise à jour 16 sept. 2022 à 06:56Temps de lecture2 min
Par Fanny Guéret

Sean Connery a-t-il créé James Bond ou est-ce plutôt l’inverse ? En tout cas, une chose est sûre : avec l’arrivée sur les écrans de cet agent secret macho dans les années 60, Sean Connery est devenu l’acteur le plus célèbre au monde ! Mais avec une telle médiatisation et une telle adulation, il a été compliqué pour l’acteur de se distancier de ce personnage pour jouer d’autres rôles.

Le personnage est d’abord né dans les romans de Ian Fleming dans les années 50 et s’est inscrit dans le contexte morose et chaotique de l’époque d’après-guerre. Sur fond de révolution culturelle dans le nord de l’Angleterre, en octobre 1962, sort le tout premier James Bond, James Bond contre Dr. No, en même temps que les Beatles cartonnent avec Love me do. Sean Connery est là au bon moment car parallèlement à la révolution culturelle, on assiste aussi à une libération sexuelle, et bien sûr, la sexualité tient une place importante dans l’univers des James Bond. Mais la sexualité de l’agent secret dans la saga revêt aussi un caractère violent envers les femmes qu’il séduit, et est vu comme presque normal à l’époque. Connery est aussi très convaincant lorsqu’il se bat, même s’il prétend que ce n’est qu’un rôle. On verra plus tard qu’il basculera dans une violence brute, une rage qu’il a développée dans sa vie privée et qui le mènera pendant des années en thérapie.

Sean Connery vs James Bond

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ce documentaire s’attache à revenir sur tout le parcours de cet acteur culte depuis son enfance dans un quartier défavorisé d’Edimbourg. Son passage difficile dans la Marine, son cheminement pour devenir acteur, ses débuts, son succès phénoménal, sa vie de couple, et ses tentatives de se distancier de ce personnage de Bond qui lui collait littéralement à la peau. Car même lorsqu’il est parti à Hollywood, recruté par Hitchcock, il s’est quand même retrouvé à jouer ce personnage violent envers les femmes comme dans James Bond ! Mais il a enfin pu montrer une autre facette de son talent d’acteur dans le film La Colline des hommes perdus. Malgré tout, l’Histoire montrera que le phénomène James Bond était si fort que tout le ramenait toujours et malgré lui à ce personnage et à ce succès-là. Car évidemment, vu les recettes engrangées, l’axe marketing était d’enfoncer dans la tête du public que Sean Connery ÉTAIT véritablement James Bond, au point de faire disparaître son vrai nom de l’affiche, le pauvre se faisait même appeler Monsieur Bond en rue !

 

À travers bon nombre d’extraits de films, on verra que finalement, dans ses choix dans l’après James Bond, Sean Connery est parvenu à tourner dans des films grand public dans lesquels il a joué toutes sortes de personnages, asseyant son talent. Après le come-back (raté) de son propre James Bond dans Jamais plus jamais, le comédien britannique s'imposera pour incarner ce moine sage et fort dans Le Nom de la Rose et il évoluera ensuite vers des rôles de mentor dans bien d’autres films.

Ne manquez pas ce portrait passionnant de Sean Connery ce vendredi 16 septembre à 21h20 sur La Trois, et en replay sur Auvio.

Sur le même sujet

'S’adapter ou mourir' : l’histoire explosive de la musique de James Bond

Un jour dans l'histoire

Articles recommandés pour vous