Monde Europe

Polémique autour du drapeau européen sous l’Arc de Triomphe : l’étendard français sera "évidemment réinstallé"

Le drapeau de l’Union européenne sous l’Arc de Triomphe à Paris, le 1er janvier 2022.

© Belgaimage

01 janv. 2022 à 17:50Temps de lecture1 min
Par AFP

Le secrétaire d'Etat aux Affaires européennes Clément Beaune a déclaré samedi que le drapeau français, remplacé par celui de l’Europe sous l’Arc de Triomphe pour le début de la présidence française de l’UE, allait "évidemment" être "réinstallé".

Il a reproché à la droite de "courir" avec cette polémique "après" l’extrême-droite.

Recours de Marine Le Pen

Marine Le Pen s’est dite sur Twitter "outrée que le drapeau français ait été remplacé par celui de l’Union européenne sous l’Arc de Triomphe, au-dessus de la tombe du soldat inconnu", dénonçant une "provocation". L’autre candidat de l’extrême-droite à la présidentielle, Eric Zemmour, a aussi parlé d'"outrage".


►►► À lire aussi : La France prend la présidence tournante du Conseil de l’UE avec pour objectif la "relance, puissance et appartenance" européenne


La candidate du Rassemblement national a annoncé samedi, dans un communiqué, qu’elle allait déposer "dans les prochaines jours" un recours devant le Conseil d’Etat pour contester la décision de faire flotter le drapeau de l’Europe sous l’Arc de Triomphe, accompagné d’une demande "de suspension, en référé" de cette décision.

Réaction de Valérie Pécresse

"Présider l’Europe oui, effacer l’identité française non !", a lancé pour sa part la candidate des Républicains Valérie Pécresse qui a demandé "solennellement" à Emmanuel Macron de rétablir le drapeau tricolore à côté de celui de l’Europe.

Pour marquer le début de la présidence française du Conseil de l’UE ("PFUE") le 1er janvier pour six mois, la Tour Eiffel a aussi été illuminée en bleu, couleur de l’Europe.

Des dizaines de monuments le seront aussi à travers toute la France durant la première semaine de janvier.

Il est aberrant de voir la droite tout mélanger et courir désespérément après les polémiques stériles de l’extrême droite

"Il est aberrant de voir la droite tout mélanger et courir désespérément après les polémiques stériles de l’extrême droite", a ajouté Clément Beaune en visant notamment Valérie Pécresse.

Le député LR Eric Ciotti a également fustigé un "Macron Président de l’effacement de notre identité nationale" et appelé "immédiatement et solennellement à hisser à nouveau le drapeau tricolore".

Loading...

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous