RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Entrez sans frapper

Polar : "Le blues des phalènes" de Valentine Imhof, récit d’une Amérique miséreuse

« Le blues des phalènes » de Valentine Imhof

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

31 janv. 2022 à 12:33Temps de lecture1 min
Par Michel Dufranne

Michel Dufranne vous fait découvrir un grand roman noir "américain" écrit par une Française : "Le blues des phalènes" de Valentine Imhof (Rouergue Noir).

C’est l’Amérique des années 1930. Celle de la Prohibition, du suprémacisme blanc, de la misère qui a jeté des millions d’affamés sur les routes. Quand ils ne voyagent pas agrippés sous un train, de ceux dont la conquête de l’Ouest a pavé le pays et qui mènent à présent jusqu’au Pacifique. Et cet horizon-là, celui des rivages de la Californie, prometteurs d’un avenir doré, c’est celui de deux hommes, d’une femme et d’un enfant.

Milton, le rejeton prodigue qui a rompu les ponts avec sa richissime famille ; Arthur, le vétéran de la guerre des Boers et des tranchées de la Somme, qui porte le poids de crimes impardonnables ; Pekka, née le jour où sa mère posait le pied sur le sol de New York et qui change de nom à chaque fois qu’elle veut changer de vie ; Nathan, enfin, le fils de l’Explosion, qui fuit le mal et le retrouve où qu’il aille.

Ces quatre destins prodigieux s’entrecroisent autour d’un moment unique qui les réunit tous : l’explosion de la ville d’Halifax, en Nouvelle-Écosse, le 6 décembre 1917, la plus terrible dévastation causée par l’homme avant l’ère nucléaire.

Valentine Imhof, révélée par ses deux romans noirs : Par les rafales (2018) et Zippo (2019), nous emporte à travers le blizzard, les coups du sort, les renaissances, les échecs, les chagrins effroyables, les espoirs fous, sur les lignes de vie de ces magnifiques passagers d’Amérique.

Sur le même sujet

Le cinéaste Sean Baker ouvre une nouvelle fenêtre sur l’Amérique des marges avec "Red Rocket"

Cinéma

Articles recommandés pour vous