Plusieurs feux d'artifice annulés en Flandre à cause du vent, celui de Bruxelles maintenu

Feu d'artifice de Bruxelles : au pied des 9 boules pour la première fois

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

31 déc. 2017 à 11:35 - mise à jour 31 déc. 2017 à 16:58Temps de lecture2 min
Par Nina Zanatta et Grégoire Ryckmans

Vent et feux d'artifice ne font pas bon ménage. De jolies couleurs scintillantes à minuit, il n’en sera donc pas question à Ostende. Le feu d'artifice du nouvel an est annulé. En cause : des rafales de vent attendues jusqu'à 75 km/h à la côte. L'IRM a annoncé un code jaune pour le vent la nuit prochaine en raison du passage près de la Belgique de la tempête Carmen, cette nuit. La police locale d'Ostende a pris cette décision en concertation avec l'IRM et les pompiers. 

D'autres villes et communes comme Bruges, Middelkerke, Coxyde et Westende ont également annoncé l'annulation de leurs événements pyrotechniques. La commune côtière de Middelkeke insiste, sur sa page Facebook, pour que les feux d'artifice privés ne soient pas tirés. Anvers et Gand ont, elles, confirmé la tenue de leurs feux d'artifice. À Malines, par contre, il a été finalement annulé.

D'autres villes examineront dans l'après-midi l'opportunité de maintenir leur feu d'artifice

Plusieurs feux d'artifice annulés en Flandre à cause du vent, celui de Bruxelles maintenu

À Bruxelles, les organisateurs du feu d'artifice au Heysel se veulent rassurants. D’après eux, la situation météorologique va se calmer. Le spectacle est donc maintenu, jusqu'à nouvel ordre. C'est en tout cas ce qu'a annoncé la police de la zone Bruxelles-capitale/Ixelles sur son compte Twitter. Pour l'artificier qui opérera ce soir à proximité de l'Atomium, à moins d'avoir un bulletin météo sans appel à 18h, on ne saura qu'en dernière minute si la partie pyrotechnique du spectacle est annulée ou pas.

"Nous serons prêts à tirer. Quelques minutes avant on devra prendre une décision en collaboration avec les organisateurs et les pompiers et voir si on peut tirer" explique Vincent Demoulin, en charge du feu d'artifice de Bruxelles ce soir. L'artificier namurois interrogé en début d'après-midi se disait plutôt rassuré: "Là pour le moment, je pense que tout va bien et je pense que le feu pourra se tirer".

Loading...
Tout est prêt pour le feu d'artifice en face de l'Atomium, ce 31 décembre

Mais selon les prévisions, les rafales risquent tout de même de dépasser les 60 km/h. Et pour plusieurs experts en pyrotechnie, un vent supérieur ou égal à 50 km/h devrait entraîner l’annulation des feux d’artifice. L'organisation de ceux-ci dans les différentes villes et communes fera l'objet d'évaluations ce dimanche après-midi.
 

Conseil aux particuliers: prendre en compte la direction du vent

Attention, si vous avez prévu donc de lancer des fusées ce soir, quelques précautions supplémentaires s’imposent. D’après Alain Madan, artificier professionnel, "il faut surtout prendre en compte la direction du vent, placer le public en décalage par rapport à celui-ci. Par exemple, si vous utilisez des batteries pour votre feu d’artifice et que le public est à 15 mètres, les comètes risquent d’aller dans sa direction. C’est la raison pour laquelle il est important d’écarter les spectateurs". La prudence reste, en toute circonstance, le maître mot lors de l'utilisation de produits pyrotechniques.

Feu d'artifice de Bruxelles : au pied des 9 boules pour la première fois

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus