Plus de 180 millions de personnes dans le monde n'ont pas accès à l'eau potable

"L'accès des enfants à l'eau potable et à l'assainissement, spécialement lors de conflits et de situations d'urgence, est un droit, et non un privilège".

© Belga

29 août 2017 à 04:29 - mise à jour 29 août 2017 à 04:31Temps de lecture1 min
Par RTBF avec Agences

 Plus de 180 millions de personnes dans le monde, vivant dans des pays touchés par les conflits, n'ont pas d'accès de base à l'eau potable, indique mardi le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef). Les personnes vivant dans des situations précaires sont même quatre fois plus à risque que les autres de manquer d'eau potable. Et ces problèmes d'accès entraînent des maladies et de la malnutrition.

Sur les 484 millions de personnes vivant en situation précaire en 2015, 183 millions n'ont pas accès aux services d'eau potable les plus fondamentaux, souligne mardi dans un communiqué l'Unicef, qui cite une récente étude menée conjointement avec l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Au Yémen, les enfants représentent plus de 53% du demi-million de cas de choléra

Des pays tels que le Yémen, la Syrie, le Nigeria ou le Soudan du Sud - en proie à de violents conflits - font notamment partie des régions du monde où une importante partie de la population est dépourvue d'eau potable. 

"L'accès des enfants à l'eau potable et à l'assainissement, spécialement lors de conflits et de situations d'urgence, est un droit, et non un privilège", estime Sanjay Wijesekera, responsable mondial de l'Unicef pour le secteur de l'eau, l'hygiène et l'assainissement.

Au Yémen, les enfants représentent ainsi plus de 53% du demi-million de cas de choléra suspectés et de diarrhée aqueuses aiguës communiqués jusqu'à présent. 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous