Regions Liège

Plan Canopée à Liège : 24.000 arbres pour faire respirer la ville d’ici 2030

© Tous droits réservés

18 nov. 2021 à 13:44Temps de lecture2 min
Par Erik Dagonnier

Le projet est ambitieux : lancé l’année dernière, le Plan Canopée de la ville prévoit de planter 24.000 arbres d’ici 2030. Mais où ? Une étude de l’UCLouvain et l’ISSEP a dressé une carte des zones prioritaires. Elle constate que ce sont les zones résidentielles en bord de Meuse qui sont les moins arborées. L’objectif du Plan Canopée à terme, c’est d’obtenir une meilleure couverture végétale de la ville.

© Ateliers parisiens de l'urbanisme/ville de Liège

L’arbre, ce climatiseur naturel 

A Liège, les arbres couvrent 31,4% de la surface de la ville soit 2156 hectares répartis à 60% en espace public et 40% en espace privé. Et ces zones urbaines arborées présentent de nombreux avantages. Mélanie Haid est bio-ingénieur à la ville de Liège : "C’est très important parce qu’un arbre, c’est un climatiseur naturel. Il permet de capter le rayonnement solaire, d’en réfléchir une partie, il apporte de l’ombre et grâce au phénomène d’évapo-transpiration, il pompe la chaleur pour fournir de la fraîcheur." Ce n’est pas son seul avantage de l’arbre en ville : "il permet d’atténuer les ruissellements et donc de limiter les inondations, il capte le CO2, il permet de purifier l’air et avant tout, l’arbre c’est vraiment un élément qui procure un bien-être indispensable aux personnes."

Plus le quartier est foncé, plus l'augmentation du nombre d'arbres prévue est importante
Plus le quartier est foncé, plus l'augmentation du nombre d'arbres prévue est importante © ISSEP / UCLouvain

Les quartiers les moins arborés seront prioritaires pour y planter de nouveaux arbres. L’absence de végétation renforcée par la présence d’asphalte et de béton fait augmenter la température urbaine de façon spectaculaire. Thomas Halford est ingénieur forestier à la ville de Liège. "Ça peut aller jusqu’à plus 4, plus 5 degrés en centre urbain par rapport aux zones rurales. Ce sont les quartiers les plus exposés aux îlots de chaleur qui sont les plus compliqués à végétaliser car il faut d’abord les déminéraliser et analyser le sous-sol au niveau des conduites de gaz, d’eau, d’électricité et éventuellement réorganiser le stationnement."

Parkings, écoles, aires de jeux... Il faut améliorer le patrimoine arboré

Pour l’échevin des travaux, Roland Léonard, "il faut redistribuer l’espace public au centre-ville. Il faudra faire de la place. Ça veut dire peut-être un peu moins de stationnement à certains endroits et certains nouveaux espaces investis comme l’ancien site Palmolive dans le quartier du Longdoz. Il faut améliorer le patrimoine arboré aussi dans les cours d’école et les plaines de jeux, il y en a plus d’une centaine en ville."

On a besoin aussi des citoyens !

Pour l’échevin de la transition écologique, Gilles Foret, ce Plan Canopée qu’il soutient concerne aussi le privé, par exemple les parkings des grandes surfaces. "Et on a besoin aussi des citoyens pour aménager le devenir végétal de leur quartier. Ceux qui n’ont pas de jardin doivent pouvoir aussi s’impliquer. Ils peuvent accompagner les services de la ville dans l’aménagement, dans la conception de l’espace public ou dans des opérations de plantations".

Erable, charme ou houx ? Un guide de l’arbre urbain

Des outils sont mis à la disposition des habitants : des ateliers pratiques et un " guide de l’arbre urbain". Il permet de choisir son arbre à planter parmi 188 essences selon certains critères comme la longueur, la largeur, la distance par rapport à un bâtiment, la nature du sol, la dépollution, la couleur de fleurs… Une application permet également au citoyen de signaler toute plantation d’arbre pour évaluer l’évolution du Plan Canopée.

3500 arbres à planter pour les Liégeois dont certains mesurent 4 mètres

Et puis à la veille de la semaine de l’arbre, la ville fait un effort et distribue aux habitants 3500 arbres dont certains, c’est une première, atteignent 4 mètres. Toutes les informations sont disponibles sur le site canopée.liege.be

Sur le même sujet

Le Hangar ouvre le Photo Brussels Festival avec l’expo collective « Á l’ombre des arbres »

Exposition - Accueil

Articles recommandés pour vous