RTBFPasser au contenu

Regions

Plan acier: "Trop tard et pas pour Liège", selon le ministre Marcourt

Plan acier: "Trop tard et pas pour Liège", selon le ministre Marcourt
12 juin 2013 à 07:031 min
Par Caroline Adam

"Trop tard et pas pour Liège", c'est le constat que pose le ministre wallon de l'économie Jean-Claude Marcourt à propos de ce plan acier du commissaire européen. "Nous savions depuis le début que le plan ne s'adressait pas directement aux problèmes de la sidérurgie liégeoise parce que lors de la rencontre entre Tajani et Lakshmi Mittal, il avait été demandé de ne pas prendre de nouvelle décision, ce qui voulait bien dire que les décisions prises étaient un fait. Ceci dit, il faut remercier Antonio Tajani d'avoir sorti un plan qui montre bien que notre industrie a besoin d'un soutien".

Et ce soutien, le plan Tajani ne l'apporte pas. Le ministre wallon de l'économie plaide, lui, pour une relance économique européenne. C'est parce que la consommation baisse que les usines européennes vendent moins d'acier. L’Europe doit changer d'attitude. Mettre l'accent sur les matières premières, l'énergie et le recyclage, c'est bien, mais ça ne va pas résoudre les problèmes à court terme de la sidérurgie liégeoise conclut le ministre.

Côté syndicat, le jugement aujourd'hui sur le plan Tajani pour l'acier se résume en un seul mot: insuffisant. "Même si on n'attendait pas des miracles au niveau de l'Europe, on s'attendait quand même à des décisions concrètes ou en tous cas à des mesures de protectionnisme qui seraient de nature à empêcher que ce qui nous arrive arrive à d'autres et puisse nous permettre en tous cas de faire faire marche arrière sur certaines décisions" a déclaré Robert Rouzeuw, le président de la délégation FGTB d'Arcelor-Mittal Liège. "Je dois avouer que nous sommes quand même déçus".

 

RTBF

Articles recommandés pour vous