Pieter De Crem: "Je n'exclus pas que nous arrivions en affaires courantes"

Pieter De Crem

© DIRK WAEM - BELGA

16 déc. 2018 à 12:34Temps de lecture1 min
Par Belga News

"Nous devons partir à la recherche d'une majorité et je n'imagine pas que la N-VA votera contre les propositions que (ses ex-ministres) Johan Van Overtveldt et Jan Jambon ont élaborées, mais je n'exclus pas que nous arrivions en affaires courantes" la semaine prochaine, a indiqué dimanche le nouveau ministre de l'Intérieur Pieter De Crem (CD&V), sur les plateaux de la VRT et de RTL-TVi.


►►► Notre dossier sur la crise politique en Belgique


Vu le ton employé ces derniers jours, "la N-VA semble être plus encline à avoir des élections anticipées, c'est aussi un peu le point de vue du PS, il y a donc une entente entre la N-VA et le PS", a-t-il ajouté.

Les socialistes réfutent cette analyse en assurant qu'ils ne prendront pas l'initiative pour précipiter des élections anticipées et que la crise est de la responsabilité exclusive du MR et de la N-VA. "Je prévois une semaine houleuse", dit ¨Pieter De Crem.

"S'il n'y a pas d'élections anticipées, le gouvernement devra travailler dans une sorte de conférence diplomatique permanente". Il assure que le Premier ministre Charles Michel avancera des propositions pour continuer à travailler.

"Il y a encore beaucoup d'ouvrage sur le métier", souligne le ministre, citant le budget - qui a déjà été voté en commission mais doit encore l'être en plénière -, des mesures pour le pouvoir d'achat, les allocations, le tissu économique, etc.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus