RTBFPasser au contenu

Le mug

Pierre Kroll : "Je mets l’actualité en conserve, chaque fin d’année"

Pierre Kroll : "Je mets l’actualité en conserve, chaque fin d’année"
29 nov. 2021 à 12:073 min
Par RTBF La Première

Pierre Kroll vous invite dans son univers pour revivre l’année 2021 à travers 250 piqûres de rappel contre la morosité ! Un recueil composé de 250 de ses meilleurs dessins de presse, déjà publiés ou carrément inédits.
 

En cette fin d’année, Pierre Kroll nous propose de retrouver, comme personnages principaux de son nouveau livre, le Coronavirus qui mute et s’accroche, le climat qui se dérègle et inonde une partie de l’Europe, la politique belge toujours aussi complexe, les Diables rouges qui n’arrivent pas au bout de l’Euro, sans compter la situation à Kaboul, la bisbrouille dans la famille royale anglaise ou encore Eric Zemmour, le nouveau 'vilain'. Et il remet pas mal de choses en perspective, comme l’Euro 2020 ou les Jeux Olympiques 2020 qui se sont déroulés en 2021.

Je mets l’actualité en conserve en fin d’année. Pendant l’année, je mange quand c’est frais. Et puis en fin d’année, je fais des confitures avec ce qui reste, je mets la date sur le pot et c’est ça, mes albums.
 

Piqûres de rappel est publié aux Editions Les Arènes.

La société à la loupe

Les inondations en région liégeoise, là où habite Pierre Kroll, l’ont particulièrement touché, même s’il n’était pas sur place à ce moment-là. Ses dessins ont alors plutôt penché vers le registre émotionnel, mais il a eu envie de s’exprimer publiquement sur cette actualité qui lui était si proche, avec véhémence parfois, en particulier à l’égard des compagnies d’assurances, qui ne se sont ensuite pas privées pour "le lyncher".

Tout le monde ressent la montée d’agressivité sur les réseaux sociaux en cette période de crise sanitaire. "Mais je ne veux pas prendre toujours mon métier comme un métier martyr. Ce n’est pas vrai, on est quand même là pour rigoler. Regardez la couverture avec une grosse paire de fesses, on n’est pas dans quelque chose de très dramatique. […] Franchement, je tire mon chapeau au personnel médical face à la crise, beaucoup plus qu’aux caricaturistes."

"Par contre, comme observateur de la société, voir que les choses sont toujours plus clivées, que les gens se montent les uns contre les autres, que beaucoup le font avec une certaine forme de bêtise… Moi, je n’ai rien contre les antivax. Vous ne voulez pas vous faire vacciner, ce n’est pas mon problème, démerdez-vous avec ça. Mais quand après, vous dites : c’est ça qui nous fait une société où on doit contrôler tout le temps. Mais si tout le monde était vacciné, on ne vous contrôlerait plus pour savoir si vous l’êtes", souligne Pierre Kroll.

Le dessin de presse est un peu épargné par cette très forte polarisation entre les défenseurs de la liberté, les anti-vaccins, les anti-masques et les autres. Quand le dessin d’humour évoque ces sujets-là, "sans chercher à le faire exprès pour se faire aimer par un maximum de gens", tout le monde peut s’y retrouver.

Pierre Kroll parle aussi dérèglement climatique, Diables rouges, conflits mondiaux… Ses anciens albums lui servent très souvent d’archives historiques sur certains thèmes. D’ailleurs, souligne-t-il, le professeur d’histoire Francis Balace demandait à ses étudiants en Histoire contemporaine de lire ses albums, parce qu’il voyait Kroll comme "un chroniqueur de l’époque".
 

Angela à l’honneur

Pierre Kroll a souhaité proposer aussi, en cette fin d’année, un recueil uniquement constitué de ses dessins sur Angela Merkel.

"C’est rare que quelqu’un soit resté 16 ans au pouvoir, à un poste aussi important. Je me suis dit : si je prends tous les dessins que j’ai fait d’elle, qu’est-ce que ça dit ? Et j’ai pu constater que sur l’ensemble, je suis très gentil avec Merkel. Faut dire que je ne suis pas allemand déjà…"

Ce qui la rend charismatique à ses yeux, "c’est la Merkel européenne. C’est incontestable que, dans tous les grands moments difficiles de l’Europe, dans toutes les grosses crises, elle est là et c’est elle qui prend les décisions fondamentales, qui pousse les autres à décider des choses. […] C’est vraiment un personnage dans l’Europe qui a une envergure que peu - citez-moi un autre – ont, depuis aussi longtemps".

Angela 2005-2021 est paru chez Kennes Editions.
 

Le Mug d’ouverture

Pierre Kroll pour "Piqûres de rappel"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement


Pierre Kroll nous prépare aussi un spectacle, une rétrospective de l’année,
illustrée par ses dessins,
qu’il donnera du 11 au 31 décembre.
Plus d’infos sur les dates et les salles, ici sur son site.


 

Articles recommandés pour vous