Monde

Photovoltaïque : le Qatar inaugure sa première centrale solaire

Le Qatar, l’un des plus grands producteurs de gaz naturel liquéfié au monde, a inauguré mardi sa première centrale solaire en partenariat notamment avec TotalEnergies, pour un investissement d’1,7 milliards de riyals qataris (environ 475 millions d’euros).

Située à Al Kharsaah, à l’ouest de Doha, cette ferme solaire de plus 1,8 million de panneaux solaires s’étend sur 10 km2, ce qui en fait l’une "des plus grandes de la région", selon le ministre de l’Energie et président de Qatar Energy, Saad Sherida Sherida al-Kaabi

 

Avec TotalEnergies

Doté d’une capacité de 800 mégawatts, le projet lancé en 2016 et opérationnel depuis juin vise à couvrir 10% de la consommation du pays en électricité.

Outre le français TotalEnergies (19,6%), l’entreprise japonaise Marubeni (20,4%) en est partenaire.

D’après les organisateurs du Mondial-2022 au Qatar, qui promettent un tournoi neutre en carbone, cette centrale alimentera les stades en électricité. Lord d’une conférence de presse, M. Al-Kaabi a toutefois indiqué ne pas disposer d’information sur ce point.

En retard sur les voisins du Golfe

Le Qatar, qui vise une capacité de 5 gigawatts d’énergie solaire d’ici 2035, a annoncé fin août deux autres grands projets de centrales photovoltaïques, devant lui permettre de plus que doubler sa production d’ici deux ans.

La ferme solaire d’Al Kharsaah devrait, elle, être "étendue" d’ici à 2035, a précisé le ministre.

L’émirat est toutefois en retard sur ses voisins du Golfe. L’Arabie saoudite a annoncé cette année son intention de dépasser le seuil des 5 GW d’ici 2030, et des centrales solaires existent aux Émirats arabes unis depuis près d’une décennie.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous