RTBFPasser au contenu
Rechercher

Week-end Première

[Philo] Si les extraterrestres existaient, qu’est-ce que ça changerait pour nous ?

Et si les extraterrestres existaient ?

La philo selon Matthieu Peltier

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Et si on découvrait bientôt l’existence des extraterrestres ? Ce n’est certes qu’une supposition, mais, lorsque l’on se penche sur les potentielles zones habitables dans l’univers, c’est une quasi-certitude statistique. Avec quel impact sur nos vies ? Eclairage avec le philosophe Matthieu Peltier.

Le terme de zone habitable est défini par la Nasa comme étant la zone autour d’une étoile où il ne fait ni trop chaud ni trop froid pour que de l’eau liquide existe à la surface des planètes environnantes. Les dernières études ont démontré que la proportion de planètes ayant leur orbite située dans cette zone habitable serait d’un quart.

Dans notre seule galaxie, la Voie lactée, cela équivaudrait à environ 50 milliards de mondes similaires à la Terre. Et à l’échelle de notre Univers tout entier, l’estimation des scientifiques est ahurissante : 100 trillions, soit cent millions de milliards de planètes qui pourraient potentiellement accueillir la vie !

► Retrouvez également le podcast de La Première Entre mystères et secrets : la fascinante histoire des OVNIS.

Getty Images

Comment prouver l’existence d’extraterrestres ?

Nous allons avoir beaucoup de mal à faire des voyages interstellaires dans les prochaines années ou décennies pour visiter ces zones habitables. Par contre, c’est nous qui pourrions être visités, souligne Matthieu Peltier.

En juin 2021, le Renseignement américain avait affirmé, dans un rapport très attendu, qu’il n’existait certes pas de preuve extraterrestre, mais reconnaissait que des dizaines de phénomènes constatés par des pilotes militaires ne pouvaient pas être expliqués.

En mai, pour la première fois en plus de 50 ans, le Congrès américain a tenu une audition publique sur le sujet. Selon le Pentagone, un nombre croissant d’objets non identifiés sont signalés dans le ciel, depuis 20 ans. Et ils suscitent inévitablement les spéculations les plus folles.

Enfin, il y a quelques jours, la Nasa annonçait la création d’un groupe spécial d’étude de ces phénomènes.

Si c’était vrai, qu’est-ce que cela changerait pour nous ?

Matthieu Peltier considère que cela changerait énormément de choses, il en a retenu 5 :

1. Cela donnerait un coup fatal à la position centrale que nous, humains, nous nous sommes toujours donnée.
Nous avons dû admettre que nous ne sommes pas au centre de l’Univers, avec Galilée.
Nous avons dû admettre que nous n’étions pas une espèce à part dans la nature, avec Darwin.
Et il nous faudrait, avec les extraterrestres, admettre que nous ne sommes qu’une forme de vie parmi d’autres.

2. Cela pourrait mettre en question notre propre relation aux autres espèces sur cette Terre. Si nous étions visités par une intelligence plus aboutie que la nôtre, avec quels arguments pourrions-nous en appeler au respect des humains, alors que nous-mêmes n’avons jamais considéré les êtres vivants moins intelligents comme dignes de droits ?

3. Matthieu Peltier s’interroge aussi sur la façon avec laquelle une information de ce genre pourrait être reçue par le grand public. On voit déjà à quel point, aujourd’hui, la défiance et le conspirationnisme s’émancipent, à l’occasion du Covid ou de la guerre en Ukraine. Avec une annonce comme celle de l’existence des extraterrestres, on n’ose imaginer les réactions fantasmées et complotistes de toute une partie des gens, qui vont inévitablement se méfier de ce qu’on raconte, pensant qu’on ne leur dit pas tout ou que c’est une diversion pour faire passer autre chose.

4. Du point de vue des croyances religieuses, cela poserait aussi un certain nombre de questions. Les chrétiens, par exemple, penseront-ils que le Christ n’est le Christ que des humains de la Terre ? Penseront-ils que celui-ci a visité tous les autres endroits habitables comme il a visité la Terre ? Penseront-ils encore que l’homme est une espèce particulière, faite à l’image de Dieu ?

5. Enfin, cela viendrait mettre à mal l’hypothèse de l’astrophysicien russe Lipunov, selon laquelle s’il n’existe pas de civilisation extraterrestre beaucoup plus intelligente que nous, c’est parce que les formes de vie qui développeraient l’intelligence finiraient toutes par s’autodétruire, prises au piège d’un environnement qu’elles auraient trop modifié. Une pure spéculation mais une hypothèse qui, pour l’instant, semble plutôt bien adaptée aux humains de la planète Terre.

Bref, nous sommes ici dans le domaine de l’hypothèse mais la non-certitude de l’existence d’autres formes de vie ne nous empêche pas d’y penser et d’en tirer déjà un certain nombre de conclusions.

Sur le même sujet

La Chine aurait-elle découvert des signaux extraterrestres ?

Espace

Les extraterrestres, ces "petits êtres verts" qui n'ont cessé d'exciter notre imaginaire occidental

Espace

Articles recommandés pour vous