Philippines: la pilule devient gratuite malgré l'opposition catholique

Une femme explique les différents moyens de contraception dans un centre de santé pour les femmes à Manille le 16 janvier 2013

© Jay Directo

17 janv. 2013 à 07:09 - mise à jour 17 janv. 2013 à 08:09Temps de lecture1 min
Par AFP

La contraception est déjà légale sur l'archipel de 90 millions d'habitants, catholiques à 80%, mais son coût la rend hors de portée des gens les plus démunis, notamment dans les campagne et les bidonvilles.

Après des années de débat, la Loi sur la santé de la reproduction (appelée RH) devient effective officiellement ce jeudi mais le gouvernement travaille toujours aux conditions de son application.

Elle prévoit la mise à disposition de préservatifs et pilules gratuits dans les centres médicaux publics, des cours d'éducation sexuelle dans les écoles et une formation à la limitation des naissances pour le personnel de santé des établissements publics.

Le gouvernement et le président estiment que cette loi freinera la hausse de la population de ce pays pauvre d'Asie du sud-est, et réduira la pauvreté et la mortalité maternelle, élevée.

L'entrée en vigueur du texte était chaleureusement accueilli jeudi matin par des femmes venues chercher des contraceptifs au siège d'une ONG dans un bidonville de Manille.

"Ce ne sont pas eux (les responsables ecclésiastiques) qui vont de grossesse en grossesse. C'est nous qui devons trouver les moyens d'élever les enfants", réagissait Nerissa Gallo, 44 ans, qui a donné naissance à 16 enfants dont 4 sont morts de diarrhée en bas-âge.

AFP

Articles recommandés pour vous