Icône représentant un article video.

Tour de France

Philippe Gilbert, très actif sur la 10e étape du Tour de France : "Une journée de folie !"

Philippe Gilbert, très actif sur la 10e étape du Tour : "Une journée de folie !"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Grand animateur de la 10e étape du Tour de France remportée ce mardi par Magnus Cort Nielsen (EF Education), Philippe Gilbert s'est confié au micro de Jérôme Helguers, l'envoyé spécial de la RTBF, après une course "extrême".

"Je vais essayer de m'échapper pour boire plus", avait déclaré Philippe Gilbert ce mardi matin à notre micro. Chose promise, chose due. Placé dans l'échappée du jour, le coureur de l'équipe Lotto-Soudal a énormément "souffert de la chaleur".

"C'était une journée extrême avec une grosse bagarre pour prendre l'échappée. On a été à fond dans les deux premiers cols. On est sorti dans une montée mais ce n'était pas facile. Je n'ai eu que deux bidons sur la première partie, ce qui n'était pas assez. J'ai vraiment eu un coup de chaud. Après j'ai essayé de récupérer, mais j'ai vraiment souffert".

Avant de reprendre : "C'était une journée de folie. Il y a des jours comme ça. Quelques fois par an, le peloton est hors de contrôle et on se demande ce qu'il se passe. C'était comme un Grand-Prix de moto. La vitesse était impressionnante".

Cette 10e étape entre Morzine et Megève a été perturbée par des activistes en faveur du climat. Philippe Gilbert est revenu avec humour sur cet événement qui a provoqué la neutralisation de la course pendant quelques instants : "Au départ, je pensais qu'une moto avait percuté quelqu'un, j'avais peur qu'un enfant ait traversé la route. Puis, j'ai vu que des gens étaient au sol. Apparemment ils avaient les mains collés. Je ne sais pas s'ils ont utilisé la colle Soudal (sponsor de son équipe et producteur d'adhésifs), mais ça avait l'air de coller correctement". 

Articles recommandés pour vous