RTBFPasser au contenu

Philippe Close veut un bouclage rapide du RER : "1,2 milliard, c'est trouvable quand on connaît l'enjeu !"

Jeudi en Prime : Philippe Close

Bourgmestre de Bruxelles

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

31 janv. 2019 à 22:39 - mise à jour 31 janv. 2019 à 22:391 min
Par RTBF

A quelques mois des élections, une des questions qui font débat en Région bruxelloise est la gratuité des transports en commun. Interrogé sur le plateau de Jeudi en Prime, le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close (PS) a déclaré : « Je pense qu’il travailler par phases. Aujourd’hui les abonnements rapportent à la STIB 240 millions d’euros. Il faut réfléchir à la façon dont on va pouvoir assumer ce budget, parce qu’il ne faut pas non plus raconter n’importe quoi aux gens. Mais le transport en commun c’est la clé du développement durable et de la mobilité dans nos villes ».

Selon lui les transports en commun pourraient dans un premier temps devenir gratuits jusqu’à 25 ans : « Cela n’a pas beaucoup d’intérêt pour la Région de les rendre gratuits quand il y a déjà une série de catégories professionnelles dans lesquelles les employeurs interviennent pour au moins 80% dans l’abonnement. Il ne faut pas désargenter la Région bruxelloise ».

« Il ne faut pas que ce soient les Bruxellois qui paient tout », poursuit-il : « Aujourd’hui le principal budget de la Région bruxelloise c’est le transport en commun. Or aujourd’hui, 400.000 navetteurs sont à Bruxelles. Je ne suis pas un bourgmestre anti-navetteurs. Nous produisons 20% de la richesse du pays en n’étant que 10% de la population. Mais 200.000 navetteurs viennent seuls dans leur voiture parce qu’ils n’ont pas l’offre de train. Il faut absolument boucler le RER. Il faut 1,2 milliard d’euros pour la SNCB afin de boucler le RER. Quand on connaît l’enjeu, c’est trouvable ! Ce n’est pas quelque chose d’impossible ».

Articles recommandés pour vous